Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

22 juin 2024

Suivez-nous

Ni les Etats-Unis ni le Kenya n’ont fourni de calendrier pour le déploiement de la mission

ByLe Quotidien 509

23 avril 2024
compte X Williams Ruto

Quelques semaines après que le président américain Joe Biden ait informé le Congrès qu’il fournissait des armes et des munitions d’une valeur de 10 millions de dollars à la police nationale d’Haïti, un avion militaire est arrivé ce mardi aux environs de 11heures AM sur le tarmac de l’aéroport internationale Toussaint Louverture.

Le Commandement Sud des États-Unis a transporté du personnel de soutien et de renforcement de la sécurité pour l’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince. Un C-130 de l’armée de l’air américaine a atterri aujourd’hui à l’aéroport international Toussaint Louverture pour la rotation prévue du personnel selon un communiqué des autorités américaines.

Plus tôt ce mois-ci, Biden a autorisé le département d’État à informer le Congrès de son intention d’ordonner un prélèvement pouvant aller jusqu’à 60 millions de dollars pour fournir le soutien nécessaire aux pays partenaires, dont le Kenya, la Jamaïque et les Bahamas, pour que leur personnel puisse participer à la Mission multinationale d’appui à la sécurité en Haïti.

Après la visite de Leslie Voltaire au Palais National, accompagné de Himmler Rebu du Greh (Greh étant une entité du Collectif 30 janvier), le Champ de mars est redevenu un véritable champ de tirs où les bandits de Viv ansanm s’affrontaient avec les forces de l’ordre. La cérémonie d’installation des neuf (9) membres du conseil présidentiel de transition au Palais National est hypothétique. L’ancien député de PHTK, Abel Descollines avait informé que l’installation se ferait ce mercredi 24. Selon nos sources, certains membres souhaitent que l’installation se tienne ailleurs pour des raisons de sécurité.

D’après le journaliste et auteur de l’ouvrage AID STATE, Jake Johnson, le Département d’État américain aurait attribué deux contrats d’une valeur de près de neuf cent mille dollars (US$900.000)pour des conseillers de police pour le MSS d’Haïti… apparemment basés dans un « bureau de soutien à Fort Lauderdale, en Floride ». Celestar Corporation et Universal Strategy group inc. sont les noms de ces deux firmes américaines.

A la réunion du Conseil de Sécurité des Nations unies tenue le lundi 22 Avril 2024, les membres ont continué d’insister pour que l’on déploie rapidement une force de sécurité multinationale, dirigée par le Kenya, pour aider la Police nationale d’Haïti.

Robert Wood, le représentant alternatif des États-Unis pour les affaires politiques spéciales auprès de l’ONU, a félicité la Police et ses unités spécialisées. “Les États-Unis félicitent la Police nationale d’Haïti, y compris ses unités spécialisées qui ont mené avec succès des opérations de lutte contre les gangs, les policiers continuent d’améliorer la coordination et la gestion des incidents”.

 Jusqu’à présent, ni les États-Unis, qui soutiennent la mission dirigée par le Kenya, ni le Kenya n’ont fourni de calendrier pour le déploiement de la mission.  Cependant, plusieurs sources ont déclaré au Miami Herald qu’un déploiement de certains policiers est imminent.

Le bureau de l’épouse du président du Kenya, Madame Rachel Ruto, a organisé le mois dernier une vidéoconférence avec Jimmy Cherizier “Barbecue”. Selon la presse Kenyane, le comité de prière de la première s’est investi à rencontrer les pasteurs kenyans, américains et haïtiens afin de bien comprendre ce qui motivent gangs armés en Haïti avant le déploiement de leurs policiers.  Des pasteurs ont été déjà recrutés pour la mission en Haïti.

Sur les 1 000 officiers kenyans qui sont censés servir d’épine dorsale à la force, 400 ont été contrôlés pour s’assurer qu’ils n’ont pas commis de violations des droits de l’homme – une exigence pour le déploiement – tandis que 250 autres Jamaïcains ont également été contrôlés, a déclaré un porte-parole du département d’État.

L’ambassade des États-Unis reste concentrée sur la promotion des efforts du gouvernement américain pour soutenir le peuple haïtien, y compris la mobilisation du soutien à la Police nationale haïtienne, les Forces armées d’Haïti et la création de conditions pour des élections libres et équitables selon ledit communiqué.

Ce communiqué du Commandement Sud des Etats-Unis a provoqué une grande déception chez les haïtiens qui ont cru que l’avion transportait une équipe d’élites de militaires américains venant aider la police nationale d’Haïti et les forces armées à combattre les gangs armés. Des riverains de Maïs-gâté ont déclaré que la zone était très calme, aucun tir n’a été entendu.

Avec Miami Herald et autres sources.

Partagez ceci avec vos proches: