Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Luis Abinader est en communication avec le Kenya sur le dossier Haïti

Luis Abinader @site du président de la République DominicaineLuis Abinader @site du Président de la République Dominicaine

Le président Luis Abinader a déclaré qu’il porterait la question de la crise sociale en Haïti et des récentes manifestations de ces dernières semaines à la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies qui se tiendra mardi matin à New York.

A la réunion avec la Presse Dominicaine “LA Semanal”, le Président a indiqué qu’il s’attendait à avoir plus de détails sur l’envoi de troupes kenyanes en Haïti lors de la réunion.

“Nous communiquons avec le gouvernement kenyan à tous les niveaux pour que, lorsqu’ils sont en Haïti, nous puissions garantir la sécurité de la République dominicaine. Peut-être que maintenant, lors de ce voyage, je pourrais avoir des informations, il y a une question juridique et des fonds économiques, de sorte qu’une fois qu’ils ont les fonds, ils peuvent aller à Haïti et faire les dépenses que cela représente. Le Kenya n’est pas un pays riche “, a déclaré Abinader, qui a dit qu’il n’avait toujours pas de date pour l’envoi des troupes.

Le chef d’État a déclaré qu’il resterait ferme quant à sa position sur la crise en Haïti, réaffirmant que la communauté internationale est celle qui doit agir en faveur de ce pays.

“Notre politique étrangère a été beaucoup plus proactive qu’auparavant et non plus réactive, comme c’était la coutume, et un exemple de cette position proactive est notre position vis-à-vis d’Haïti, qui consiste à ne pas attendre ce que fait la communauté internationale, mais à faire pression sur elle pour qu’elle agisse”, a déclaré le président.

Il a ajouté qu’il communiquerait les détails de la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies mardi après-midi.

Abinader a déclaré qu’il n’avait aucune information sur la visite de l’armée américaine à la frontière Dominicano-haïtienne, indiquant qu’il s’agissait de visites “accordées” et qu’ils n’avaient émis aucun commentaire et que le gouvernement n’avait pas non plus demandé de rapport à ce sujet.

Avec Listin Diario