Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

Quand l’Ambassadeur de la France Fabrice Mauriès répond à Pamela White

ByLe Quotidien 509

16 avril 2024
Fabrice Mauries, Ambassadeur de la France en Haiti

Sur son compte X l’ambassadeur de la France en Haïti a déclaré à l’ex-Ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique en Haiti “ Pamela White” qu’elle est très mal informée. 

“@AmbPWhite, j’ai le regret d’ indiquer que vous êtes très mal informée. La France a versé 3 Millions d’euros au fonds fiduciaire des Nations Unies de la MSS et a été sa 1ère contributrice. Un Million de dollars américains est affecté à la Francophonie @OIFrancophonie pour des formations au Français. Pas de polémique, SVP.@wentheodore “ lit-t-on sur son compte X.

Répondant à une question à l’émission Le Point de radio  télé Métropole, l’Ex-Ambassadrice a informé que dans la réalité qu’il n’y a aucun montant dans le fonds fiduciaire pour la mission multinationale d’appui à la sécurité qui sera dirigée par le Kenya. Une information qui éveille l’intérêt  car plusieurs pays ont fait des promesses et l’ONU elle-même a informé avoir au moins reçu une dizaine de millions de dollars dans le cadre de cette mission. L’argent des Etats-unis est bloqué au niveau du Congrès, et les autres pays… rien… a t’elle dit.

En effet, la représentante de la France aux Nations Unies MME NATHALIE BROADHURST a informé le 25 janvier dernier que son pays a apporté une contribution de 3 millions d’euros au fonds fiduciaire dédié, ainsi que 850 000€ destinés à la formation en français et en créole des policiers de la mission multinationale via l’Organisation internationale de la francophonie, en dehors de son appui direct à la police haïtienne.

Des chiffres ont été avancés entre autres par le Canada, le Royaume Uni, le Japon, pour ce fonds fiduciaire géré par les Nations Unies. 

« Nous nous félicitons des engagements financiers, en personnel et en nature annoncés par plusieurs États membres lors de cet événement pour la Mission multinationale de soutien à la sécurité en Haïti », a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

La rédaction