Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

Quand CNN rencontre Vitelhomme Innocent  (Extrait de l’article de CNN)

ByLe Quotidien 509

29 avril 2024

Vitelhomme Innocent, agé de 37 ans,  est  le chef de gang opérant à Torcel, Tabarre, Pernier, Frères. Il est sanctionné par les Nations Unies pour de graves violations des droits de l’homme commises par Kraze Baryé sous sa direction. Il est recherché par la Police nationale haïtienne pour enlèvement contre rançon, meurtre, viol, viol à main armée, vol de véhicule, vol et destruction de biens. Son groupe est connu pour cibler directement la Police nationale haïtienne et a cherché à s’emparer de certains des quartiers les plus riches de Port-au-Prince. Il prétend être sous protection divine, sa tête est aussi mise à prix par le FBI pour deux millions de dollars américains $US2,000.000). Il fait partie des 10 personnes les plus recherchées par les Américains.

Après des semaines de négociations, CNN est entrée sur le territoire de Vitelhomme Innocent

Arrivé dans son quartier général, Il ouvrit la voie à un manoir rococo, où des chaises et des canapés en velours doré élaborés, du cristal dans les vitrines et des arrangements de fleurs en plastique faisaient allusion aux propriétaires précédents.

Nous nous sommes assis, enlevant les ours en peluche des sièges pour faire de la place, et nous avons parlé de l’avenir. Un avenir que les gangs haïtiens sont prêts à inaugurer selon Vitelhomme.

« L’Haïti que nous avions, Haïti, la perle des Antilles dans laquelle nous avons grandi, pourrait encore redevenir la plus belle », a déclaré Innocent,

Dans sa première interview avec la presse étrangère, Innocent n’a pas nié les morts, les incendies criminels, les viols ou les enlèvements commis par les gangs alliés de la ville. Il a déclaré à CNN qu’il avait commis des erreurs. Il a présenté les derniers mois de violence meurtrière dans les rues comme des dommages collatéraux. Des décès, qu’ils soient accidentels ou extrajudiciaires, ont également été causés par la police, souligne-t-il, affirmant qu’elle refuse d’engager le dialogue.

Les gangs et les oligarques

Innocent, 37 ans, dépeint la large alliance des gangs qui attaquent les institutions haïtiennes comme une entreprise progressiste. « Notre rêve est de nous débarrasser des oligarques qui empêchent le pays de progresser », a-t-il déclaré à propos de la coalition de gangs qui se fait appeler Viv Ansanm ou « Vivre ensemble ».

Henry a fini par démissionner, comme l’a exigé Viv Ansanm – mais Innocent dit que les gangs s’opposent maintenant au conseil de gouvernement de transition créé pour le remplacer.

Il critique le Conseil présidentiel de transition comme étant plus ou moins la même chose.

« Oui, j’ai un groupe armé. Je les dirige”, a déclaré Innocent, interrogé sur l’implication de Kraze Baryé dans l’enlèvement. « Mais quand on y pense vraiment, est-ce que ces gars-là auraient vraiment la moindre idée de qui kidnapper et qui ne pas kidnapper ? Pas du tout.

« Ce sont vraiment les mêmes personnes qui siègent avec (l’organisation régionale) CARICOM pour représenter le pays. Si vous choisissez de les bloquer, ils nous appelleront et nous diront : « J’ai tel ou tel travail… Réparez-le pour nous. Et puis vous entendez dire qu’untel a été kidnappé. Ou untel a été pris en otage », dit-il.

Qui achemine les armes aux gangs

Ce sont les fonctionnaires corrompus qui acheminent des armes et des munitions aux gangs aujourd’hui, a-t-il dit.

« Prenons un exemple clair. Nous ne sommes pas en mesure de voyager. Nous ne sommes pas en mesure d’importer. Nous ne sommes pas en mesure d’exporter. Pourtant, il y a toujours des armes qui arrivent. Il y a toujours des balles. Et nous n’avons pas de représentants à la frontière. Nous n’avons pas de représentants à la douane. Pourtant, tous ces matériaux passent exactement par ces canaux. Comment parviennent-ils jusqu’à nous ?”, s’interroge-t-il.

La corruption qu’il décrit n’est un secret pour personne.

Dirigeant CNN à travers son territoire, Innocent a déclaré qu’il se souvenait des anciens locaux qui cultivaient à Tabarre pendant sa jeunesse dans les années 1980 et 1990. « Bien sûr, nous avons pu récolter à l’époque », se souvient-il. Aujourd’hui, il accuse la dépendance d’Haïti à l’égard des aliments importés comme un autre signe de la façon dont le pays a été mal géré par la classe supérieure, privant les gens ordinaires de toute opportunité économique.

Avant qu’il ne prenne les armes, affirme-t-il, ses propres entreprises légitimes, y compris une entreprise de construction, une entreprise d’hôtel et de location de voitures, ont été détruites par de puissants intérêts commerciaux dans la région.

« Prédateur et protecteur »

Plusieurs des pairs d’Innocent ont établi des personnalités publiques par le biais de la presse et des médias sociaux. L’ex-policier Jimmy Chérizier, connu sous le nom de Barbecue, se présente comme un personnage de type Robin des Bois. Izo, membre du gang « Five Second » qui opère près du principal port du pays, est également un musicien qui partage des vidéos musicales en ligne. Et Lanmo Sanjou, leader des 400 Mawozo (400 idiots), a récemment été photographié en train de fumer des cigares avec un influenceur sur les réseaux sociaux.

Bien qu’ils soient alliés, se rencontrant parfois par vidéoconférence, l’alliance Viv Ansanm n’est pas nécessairement synonyme d’amitié. Escortant CNN jusqu’à la limite de son territoire, Innocent nous a montré un large lit de rivière et un paysage luxuriant bordé d’arbres au-delà. Mais il a averti à plusieurs reprises que nous ne devrions pas nous attarder longtemps, alors que ses troupes se déployaient en baskets et en tongs, un assortiment hétéroclite d’armes à feu.

Nous apprendrons plus tard que de l’autre côté du lit de la rivière se trouvait le territoire des 400 Mawozo, qui auraient coopéré avec Kraze Baryé lors d’enlèvements et auraient également tenté de tuer Innocent à la suite d’un différend foncier, selon deux experts en sécurité du pays.

Relation avec l’ambassade américaine

Jusqu’à présent, les États-Unis ont cherché à éviter tout enchevêtrement militaire en Haïti. Au lieu de cela, le secrétaire d’État Antony Blinken a annoncé en mars que les États-Unis contribueraient à hauteur de 300 millions de dollars à une mission multinationale de soutien à la sécurité dans le pays. Mais jusqu’à présent, seulement 18 millions de dollars ont été déposés dans un fonds d’affectation spéciale géré par l’ONU pour la mission, dont 8,7 millions de dollars fournis par le Canada, 3,2 millions de dollars par la France et 6 millions de dollars par les États-Unis.

Et malgré – ou peut-être à cause de – son statut de « Most Wanted », Innocent semble intéressé à ce que la relation de Kraze Baryé avec l’ambassade reste un bon voisinage. « C’est un honneur dans un pays quand nous avons son ambassade dans notre voisinage, c’est parce qu’il veut collaborer avec nous », a déclaré Innocent.

Le mois dernier, des dizaines d’hélicoptères ont effectué une série de vols d’évacuation d’urgence pour des citoyens américains, atterrissant et décollant à côté du bâtiment de l’ambassade – une opération à haut risque qu’il aurait été facile pour n’importe quel membre de Kraze Baryé de renverser en quelques balles. Mais les vols se sont succédé sans incident.

Innocent dit que le système judiciaire ne lui a pas donné la possibilité de répondre aux allégations américaines, mais qu’il serait prêt à se défendre devant les tribunaux.

Ce qu’il faudrait pour déposer les armes

Malgré toutes leurs démonstrations de force, l’emprise des gangs haïtiens est ténue et leurs soldats sont généralement mal disciplinés et mal entraînés, selon les experts. De nombreux observateurs de longue date, y compris l’ancien ambassadeur américain Rick Barton, pensent qu’il suffirait d’une petite force de combat spécialisée – disons, quelques centaines de Marines – pour mettre fin à toute la crise et créer les conditions propices à l’arrivée d’une mission de sécurité multinationale plus importante et commencer à aider la police haïtienne.

Haïti dispose désormais d’un gouvernement de transition, qui a prêté serment jeudi. Reste à venir la nomination d’un nouveau chef de gouvernement et d’un nouveau cabinet. coordonner l’arrivée d’une force de sécurité multinationale pour reprendre la capitale ; et, éventuellement, d’organiser des élections attendues depuis longtemps.

Mais les gangs haïtiens maintiennent qu’ils méritent une place à la table des négociations. S’ils ne l’obtiennent pas, Viv Ansanm exercera son droit de regard par d’autres moyens, prévient Innocent.

« Vous comprendrez cela quand vous vous rendrez compte que les avions ne peuvent pas voler. Quand vous voyez que les investisseurs ne peuvent pas entrer. Quand vous analysez cela, il y a un tas d’étrangers qui étaient déjà dans le pays avec des projets et qui ont été forcés de fuir dans leur pays pour attendre la stabilité », dit-il.

Extrait de l’interview de CNN avec Vitelhomne Innocent, recherché par la Police Nationale d’Haïti et dont la tête est mise à prix pr le FBI à deux millions de dollars (2,000.000USD)

Lire l’intégralité de l’article en Anglais sur CNN