Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

L’armée américaine pourrait faire partie d’une solution internationale à la crise haïtienne

UN soldiers from Brazilian Battalion 2 (BraBatt 2) patrol in Port-au-Prince August 11, 2011. Brazilian Defense Minister Celso Amorim is considering a withdrawal of the peacekeepers from the United Nations Mission for Stabilization in Haiti (MINUSTAH), citing a slowdown in the Brazilian economy. Picture taken August 11, 2011. REUTERS/Swoan Parker (HAITI - Tags: POLITICS MILITARY)

Le ministère dominicain de la Défense (MIDE) a indiqué que les États-Unis et le Canada avaient demandé l’autorisation d’avoir un accès temporaire au personnel et à l’équipement, y compris les avions, pour mener à bien des opérations selon un communiqué du 19 Mars 2024.

À cet égard, le MIDE a indiqué qu’il collaborera à l’évacuation du personnel diplomatique des deux pays d’Haïti.

C’est en ce sens que le ministère a publié le communiqué stipulant ce qui suit :

Communiqué

Le ministère de la défense (MIDE) signale qu’il continue à apporter son soutien aux opérations d’évacuation préventive ou d’urgence de citoyens nationaux, de personnel de missions diplomatiques et d’organisations internationales du territoire haïtien.

Dans le cadre de ces opérations d’évacuation, le personnel de l’Union européenne, de la Banque mondiale, de l’ambassade du Canada, du Fonds monétaire international, des Nations unies et de l’ambassade de Cuba a été transféré sur le territoire dominicain. A ce jour, 174 hommes, 105 femmes, 9 filles et 8 garçons ont été transportés, soit un total de 296 personnes.

Face à l’augmentation des demandes de re-localisation du personnel de diverses missions diplomatiques, le ministère de la Défense a reçu des demandes de soutien de la part des États-Unis et du Canada afin de soutenir les missions diplomatiques de ces deux pays amis ayant des fonctions dans la région, alors qu’elles répondent à la situation incertaine en matière de sécurité en Haïti.

Les deux pays ont demandé l’autorisation d’avoir un accès temporaire au personnel et à l’équipement, y compris les avions, pour soutenir ces objectifs et l’équipement arrivera dans les jours et les semaines à venir.

Le ministère de la défense de la République dominicaine collaborera, comme il l’a fait jusqu’à présent, pour que ces opérations d’évacuation se déroulent efficacement et atteignent les objectifs fixés.

Fin

L’armée américaine en Haïti

Lors d’une entrevue organisée par le groupe de réflexion Atlantic Council à Washington, mardi, la cheffe du Commandement Sud des États-Unis, la générale Laura Richardson, n’a pas exclu l’envoi de forces en Haïti dans le cadre d’une « solution internationale » à la situation de violence.

« Je pense qu’une solution internationale, une solution qui inclut également la perspective d’Haïti, est très importante. C’est pourquoi je ne pense pas qu’une solution uniquement américaine soit la direction vers laquelle nous devrions nous diriger », a-t-elle déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé si les forces américaines pourraient faire partie de la solution internationale, Richardson a répondu : « elles pourraient l’être à la fin de la journée, nous ne l’exclurions à aucun moment » compte tenu de « ce qui se passe dans ce pays ».

La Rédaction