Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

Le Premier Ministre du CPT, Garry Conille a une vocation de service et le désir d’inspirer le changement

ByLe Quotidien 509

20 mai 2024 , , ,
Garry Conille

L’ancien premier ministre Garry Conille, qui a occupé la Primature, pour moins de quatre mois soit d’octobre 2011 à février 2012, veut achever sa mise en place pour un bon démarrage par son retour à la Primature. Fonctionnaire émérite des Nations unis, le Docteur Conille, qui jouit d’une réputation de sérieux et de droiture, se dit animé par une vocation de service et le désir d’inspirer le changement.

Le processus devant aboutir à la désignation du premier ministre de la transition se poursuit. Plusieurs prétendants à la Primature ont déjà déposé leurs pièces à la Villa d’Accueil, parmi eux, le Docteur Garry Conille, ancien premier ministre d’octobre 2011 à février 2012 sous la présidence de Michel Joseph Martelly. 

En 2023, Il fut aussi l’une des figures arbitrairement inculpées par le Juge d’instruction Al Duniel Dimanche dans son œuvre abusive et excessive. L’ex-PM Garry Conille avait informé en janvier dernier, par le biais de son avocat, n’avoir jamais reçu ni invitation ni mandat d’arrêt du juge Dimanche. Il avait vu comme tout le monde un document circulant sur les réseaux sociaux. En effet, ces actes d’ostentation et de show médiatique du juge ont été dénoncés par plus d’uns. 

M. Conille est un fonctionnaire international qui a cumulé plus de 25 ans d’expérience dans les domaines de la santé publique, de l’humanitaire et du développement.

Dans sa note biographique, Garry Conille se présente comme un citoyen animé par une vocation de service et le désir d’inspirer le changement. Peut-on faire confiance à sa détermination et l’affirmation de sa bonne volonté de servir? 

Il occupe depuis novembre 2022, le poste de directeur régional de l’UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes, il est le premier Caribéen à assumer cette responsabilité en plus de 60 ans d’existence du Bureau Régional dans la région. 

Sa mission consiste à superviser le travail de l’UNICEF dans 36 pays de la région, de veiller au respect des droits des enfants au plus haut niveau politique. Il dirige également une équipe dédiée à garantir la pertinence, la qualité et l’efficacité du soutien technique et programmatique intégré aux différents pays de la région. 

Garry Conille a lancé, en 1994, sa carrière dans le développement en Haïti au sein de l’Association pour le Développement National. Il a conçu et implémenté un système de soins de santé primaires pour les zones défavorisées de Pétion-Ville et de Kenskoff. 

Le Docteur Conille a aussi une longue expérience au sein des nations unis occupant des postes de responsabilité notamment au Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et au Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Il a été conseiller régional pour l’Afrique orientale et centrale en 2004, conseiller technique principal pour la région Afrique et coordinateur du Programme mondial pour la sécurité des produits de santé reproductive en 2005. 

Garry Conille a également été activement impliqué dans la réponse collective des Nations Unies à l’épidémie d’Ébola qui a touché plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest ainsi que dans la réponse humanitaire en Somalie, au Soudan du Sud, en RDC et en RCA.

Le Docteur Conille a aussi travaillé, après le tremblement de terre de 2010 en Haïti, comme chef de cabinet auprès du bureau de l’envoyé spécial pour Haïti, l’ancien président américain, William J. Clinton. Son travail consistait à coordonner les efforts de reconstruction d’Haïti.

Après sa démission du gouvernement de Michel Martelly, il a été détaché du PNUD auprès de la présidente du Liberia, Mme Ellen Johnson Sirleaf, dans son rôle de coprésidente du Groupe de haut niveau des Nations Unies sur le programme de développement pour l’après-2015.

Il a travaillé comme coordonnateur résident des Nations Unies et de coordonnateur humanitaire au Niger en 2011, au Burundi en 2017 et plus récemment pour les pays anglophones de la Caraïbe en 2020. 

Garry Conille est titulaire d’un doctorat en médecine de la Faculté de Médecine de l’Université d’État d’Haïti, d’un programme de résidence de trois ans à la maternité Isaïe Jeanty d’Haïti, et d’une maîtrise en politique de santé et administration de la santé de l’Université de North Carolina, Chapel Hill, dans le cadre du prestigieux programme de bourses Fulbright. 

Il est aussi un universitaire accompli, conférencier et chercheur à l’Université de Columbia, New York, où il partage son expertise en développement international, contribuer ainsi à la formation des futures générations de professionnels de la santé. 

L’influence de son long passage dans la structure administrative de l’Internationale sera-t-elle bénéfique pour Haïti? Il n’est que d’attendre. 

Sa candidature a été soutenue par REN-Interconfession, membre du Conseil Présidentiel de transition; ce conformément à l’accord du 3 Avril 2024.

La Rédaction