Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Tous les gouvernements étaient des voleurs : encore et toujours des machinations !

Facebook repotaj lakay

Quand allons-nous enfin dire non ! C’est la question que je me pose souvent devant le silence de nos médias, notre gouvernement, nos partis politiques, nos artistes, nos écrivains, nos leaders religieux, nos entrepreneurs, enfin le silence de notre société, face à la destruction systématique de notre pays par un groupe dont le seul modus operandi est « ôtes toi que je m’y mette » !

Nous avons tous accepté sans preuves mais à grand renfort de ragots et de médisances que notre société est pourrie jusqu’aux os, que parmi tous nos gouvernements à travers toutes les positions dans nos diverses institutions, tous étaient des voleurs et des bandits… réfléchissez un peu à ce que cela voudrait dire… cela a été facile de nous faire avaler ce mantra car le pays n’avance pas donc à qui la faute si ce n’ait pas nos gouvernements.

Mais comment un pays sans stabilité saurait progresser ? Je ne parle même pas des gangs ou de l’insécurité accrue, je parle du fait qu’on ne saurait progresser sans continuité, sans une vision de l’avenir ? Nous vivons depuis plus de 20 ans dans un climat de « a ba », tous les élus, tous les nommés, tombent indistinctement après 2 ou 3 mois (certains même avant leur installation) sous un soulèvement de « a ba », sous des accusations, des machinations, etc… et nous applaudissons tous la chute de ses soi-disant voleurs… même moi j’ai suivi ce courant pendant longtemps.

On nous a fait croire pendant longtemps que nos gouvernements étaient corrompus, moi je suis d’avis aujourd’hui qu’ils étaient soit incompétents, soit inefficaces ou tout simplement pas à la hauteur de leur tâche. Je me refuse de croire que tous ceux qui sont passé au pouvoir, les inconnus, les moins connus, ceux qui avaient avant une réputation solide, qu’ils étaient tous corrompus, ceci est statistiquement impossible !

Vous rendez-vous compte qu’il était plus facile de vivre sous une dictature que dans une démocratie ? Qu’elle est la dernière fois ou un semblant de sécurité a commencé a pointer dans notre pays ? Ou les touristes sont revenus ? Que nous sommes sorti de la liste des pays à ne pas visiter ? C’était sous le gouvernement aujourd’hui le plus calomnié !

Nous nous sommes laissé prendre dans un engrenage, il faut qu’on en sorte, il faut que nous apprenons à ne pas avaler tout ce qu’on nous sert sans poser de questions, sans fouiller, sans demander des preuves concrètes. Il faut que nous arrêtons de participer à notre propre destruction !

Rebecca Séide