Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

Réaction de Donald Trump suite à l’assassinat des américains en Haïti

24 mai 2024
AFP

L’ancien président Donald Trump a réagi vendredi au meurtre de deux Américains en Haïti.

“Que Dieu bénisse Davy et Natalie. Quelle tragédie. Haïti est totalement hors de contrôle. Trouvez les tueurs MAINTENANT !!”, a écrit l’ancien président dans un message sur Truth Social, sa plateforme de médias sociaux.

Le message comprenait une capture d’écran d’un message partagé par le comité central républicain du comté de Newton dans le  Missouri qui partageait ses condoléances à la suite de la mort des deux Américains, identifiés comme Davy et Natalie Lloyd. Natalie Lloyd est la fille du représentant de l’État du Missouri, Ben Baker.

Natalie Lloyd, 21 ans, son mari David, 23 ans, et Jude Montis, un Haïtien de 20 ans, ont été pris en embuscade par des hommes armés alors qu’ils quittaient une église. Le couple s’est marié en 2022.

Leur organisation, Missions en Haïti, a confirmé aux médias américains que M. Montis était la troisième victime. Dans un précédent message sur Facebook aux environs de 10heures PM, l’organisation a déclaré que les trois avaient été attaqués par deux groupes armés distincts.

Le département d’État est au courant des décès, a déclaré un porte-parole à CBS, partenaire américain de la BBC.

« Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille pour leur perte », a déclaré le porte-parole. « Nous sommes prêts à fournir toute l’assistance consulaire appropriée. »

Sur X/Twitter, le gouverneur du Missouri, Mike Parson, a qualifié les décès de « nouvelles absolument déchirantes ».

La Maison Blanche a appelé vendredi au déploiement rapide d’une force multinationale dirigée par le Kenya pour stabiliser le pays.

« La situation sécuritaire en Haïti ne peut pas attendre », a déclaré un porte-parole du Conseil national de sécurité, ajoutant que le président Joe Biden s’était engagé à soutenir le « déploiement accéléré » de la force lors de pourparlers avec le président kényan jeudi.

« Nos cœurs vont aux familles des personnes tuées alors qu’elles vivent un chagrin inimaginable », a ajouté le porte-parole.

Lors d’un incident similaire en 2021, 17 missionnaires nord-américains ont été enlevés et détenus à l’est de Port-au-Prince. Cinq ont été relâchés et 12 se sont finalement échappés en utilisant des étoiles pour la navigation dans la brousse dense.

Avec Newsweek et  BBC

Partagez ceci avec vos proches: