Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Quand les écoles et Universités d’Etat d’Haïti deviennent la cible privilégiée des bandits

ByLe Quotidien 509

22 avril 2024

Le citoyen lambda n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi les bandits attaquent et pillent les Universités d’Etat d’Haïti tandis que, dans leurs discours, ils en ont surtout après des oligarques, hommes et femmes d’affaires, les gouvernements qui n’ont rien fait pour le peuple haïtien. 

Beaucoup de contradictions dans ces Messages de la Révolution quand on assiste aux pillages et incendies des institutions de l’état, des écoles, des universités et des hôpitaux. Quel est le véritable mobile de ces hommes armés qui se disent faire une révolution ? Qu’est ce qui se cache derrière cette stratégie ?

Depuis le 29 février 2024, le Rectorat de l’Université d’Etat d’Haiti ne publie que des SOS ou des notes de dénonciation :

29 Février 2024 : Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV)

Le Rectorat de l’Université d’État d’Haïti dénonce et condamne énergiquement l’envahissement des locaux de la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV) par des bandits armés. Un étudiant a été touché par balles à l’oreille et des scènes de pillage ont été constatées. Le 18 Février 2023 l’Agronomie avait subi une attaque armée. Dans la nuit du 18-19 mars 2023, une incendie avait ravagé plusieurs installations de la faculté. 

9 Mars 2024 : Faculté des Sciences (FDS)

Le Rectorat de l’UEH dénonce et condamne les actes de vandalisme et de pillage des locaux de la Faculté des Sciences dans la soirée du 9 au 10 mars 2024 par un groupe de voleurs et de bandits qui ont dérobé une quantité de matériels non négligeables (de vitres des bâtiments ont été brisées; des téléviseurs, des panneaux solaires ont disparu ainsi que des équipements de différents laboratoires pédagogiques ou de recherche).

11 Mars 2024 : Faculté de Linguistique Appliquée (FLA)

Le Rectorat de l’UEH sollicite le support des autorités concernées pour recouvrer les locaux de la Faculté de Linguistique Appliquée (FLA) occupés illégalement par des individus non identifiés. Les locaux de la Faculté de Linguistique Appliquée (FLA) ont été envahis le samedi 9 mars 2024 par un groupe d’individus cherchant apparemment un endroit pour se loger, alors que les portes de l’établissement étaient fermées. 

11 Mars 2024 : Bilan. L’envahissement des locaux de la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV) par les bandits armés le jeudi 29 février dernier a eté plus qu’un désastre selon le bilan partiel des dégâts matériels présentés par les responsables de ladite entité de l’UEH.

Selon un bilan partiel des dégâts matériels enregistrés présenté par les responsables de cette entité de l’UEH, les malfrats ont emporté pendant leur passage une quantité d’objets importants pour le fonctionnement de l’institution. Il s’agit, entre autres, de 118 panneaux solaires de 275 watts; de 12 inverter de 10 kilowatts incluant régulateurs; de 122 Desktop (Ordinateurs); de 35 laptop; de 42 imprimantes noir et blanc; de 12 imprimantes en couleur; de 130 tablettes (Lenovo); de 87 bureaux; de 100 chaises de bureau ; de 127 chaises de visiteurs; de 126 classeurs métalliques; de 152 ventilateurs; de 23 water cooler; de 73 UPS Forzan; de 32 tables de grand format ; de 320 chaises de table; de 250 matelas étudiants; de 72 téléphones étudiants; de 82 portes au dortoir des étudiants et d’un nombre important de pupitres.

A côté de ces objets clairement identifiés dans ce bilan partiel, la FAMV a perdu également des documents académiques, administratifs et de nombreux équipements de laboratoire.

26 Mars 2024 : Collège Frères Nau, ENARTS, Pharmacies près de l’HUEH

-Des bandits armés ont incendié le Collège Frères Nau à Port-au-Prince. 

-Des bandits ont incendié les locaux de l’Ecole nationale des Arts (ENARTS) dans la journée. 

-Des malfrats ont saccagé et incendié la plupart des pharmacies situées aux alentours de l’Hôpital de l’Université d’États d’Haïti (HUEH).

28 Mars 2023 : École Normale Supérieure (ENS) 

Situé dans le périmètre du Palais national, cet espace qui accueille une partie des activités de l’ENS a été incendié ce jeudi 28 mars 2024. Au moins six (6) salles de cours sont emportées par le feu selon les premiers constats. 

1er avril 2024 : Petit Séminaire Collège Saint Martial

A 5h p.m. des bandits armés se sont introduits dans l’enceinte du Petit Séminaire Collège Saint Martial en escaladant un mur mal protégé d’une rue arrière. Il n’y a pas eu de victime physique lors de l’attaque, mais les dégâts matériels sont considérables : quatre voitures brûlées, les autres vandalisées, l’administration du Collège incendiée, la Procure pillée tout comme la résidence communautaire et les locaux scolaires : réfrigérateurs, panneaux solaires, batteries, inverters, système de potabiliation de l’eau, matelas, matériel informatique et électronique…

La Bibliothèque Haïtienne des Spiritains, patrimoine national, n’a pas été touchée.

3 Avril 2024 : Bibliothèque Nationale d’Haïti

Des gangs armés ont pris d’assaut la Bibliothèque Nationale d’Haïti, située au Centre-ville de Port-au-Prince. 

20 Avril 2024 : Faculté de Médecine 

Le local de la Faculté de Médecine a été pillé dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 avril 2024 par des individus armés à Port-au-Prince. Les bandits auraient emporté des équipements essentiels aux études médicales. 

Au cours du mois de mars : l’hôpital Saint François de Salle, le Sanatorium, l’hôpital Asile Français et l’hôpital général n’ont pas été  épargnés. 18 institutions sanitaires du pays sont actuellement dysfonctionnels, selon l’AMH. 

Le peuple haïtien est attaqué dans ces racines : affaiblissement de l’Etat, destruction et violation des établissements éducatifs et sanitaires. Même en temps de guerre, les écoles et les hôpitaux sont protégés au niveau du droit international humanitaire. 

Règle de la guerre : qui est protégé?

Les hôpitaux, les écoles, les civils, les travailleurs humanitaires et les itinéraires sûrs pour acheminer l’aide d’urgence font partie des personnes et des lieux protégés par le droit international humanitaire.Un protocole aux conventions de Genève adopté en 1977 contient les « règles les plus importantes » en matière de protection des civils, a déclaré  un expert des Nations Unies en droit de la guerre, M. Mongelard.

Haiti n’est certes pas en guerre, mais le citoyen lamba aurait souhaité que les Nations unies montrent aussi leurs inquiétudes quant à la situation des écoles, des universités et des hôpitaux en dehors de l’acheminement de l’aide humanitaire et des plats chauds de World Food Program.

La rédaction