Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

Position dominicaine sur un accord de transition en Haïti

ByLe Quotidien 509

11 mars 2024

Une réunion de haut niveau sur Haïti, convoquée par la Communauté des Caraïbes (CARICOM), se tient à Kingston, en Jamaïque, cet après-midi, lundi 11 mars. Plusieurs autres pays ont été invités à cette réunion. Le gouvernement dominicain a reçu une invitation, mais n’a pas jugé opportun d’y participer.

Toutefois, il a jugé important d’exposer la position dominicaine sur un éventuel accord en Haïti. Cette position a été communiquée officiellement au CARICOM et est publiée pour l’information de l’opinion publique nationale.

Le texte intégral est reproduit ci-dessous :

Position dominicaine sur un accord de transition en Haïti

Pour la République dominicaine, la stabilité politique et sociale d’Haïti est une question de sécurité nationale. Nous considérons qu’il est essentiel que tout accord de transition en Haïti facilite le déploiement d’une Mission multinationale d’appui à la sécurité en Haïti (MSS), comme l’autorisent les résolutions 2699 (2023) et 2700 (2023) du Conseil de sécurité des Nations unies.

Depuis plus de trois ans, le gouvernement dominicain a attiré à plusieurs reprises l’attention de la communauté internationale sur la crise multidimensionnelle en Haïti, notant que la détérioration de la sécurité avait atteint des niveaux alarmants. Il s’agit d’une crise sans précédent, exacerbée par le manque d’institutionnalité, la violence et le retard de la réponse internationale.

Compte tenu de notre histoire commune et de notre voisinage insulaire, le gouvernement dominicain souhaite réaffirmer qu’il ne peut et ne doit pas s’impliquer dans des décisions internes qui appartiennent exclusivement au peuple haïtien.

La République dominicaine soutient fermement les résolutions 2645 (2022), 2653 (2022), 2692 (2023), 2699 (2023) et 2700 (2023) du Conseil de sécurité des Nations unies et demande qu’elles soient pleinement respectées. Il est crucial que la Mission multinationale de soutien à la sécurité en Haïti soit enfin déployée dès que possible, et pour cela il est impératif que les fonds promis soient décaissés immédiatement.

Le processus de transition en Haïti devrait inclure les voix les plus significatives et les plus représentatives du peuple haïtien, qui se distinguent par leur intégrité éthique et morale. Par-dessus tout, il doit éviter toute action qui contreviendrait ou entraverait la mise en œuvre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

La communauté internationale doit soutenir la formation d’un nouveau gouvernement qui représente la volonté haïtienne et qui soit soutenu par le gouvernement sortant afin de garantir sa légitimité.

Il est important de veiller à ce que tout processus de transition respecte les droits de l’homme, la volonté du peuple et le rétablissement d’un cadre institutionnel de base.

La République dominicaine réaffirme son engagement à continuer à collaborer activement, dans la mesure de ses possibilités, au bénéfice de la stabilité, de la paix et de la sécurité du peuple haïtien. Pour atteindre ces objectifs, le déploiement de la Mission Multinationale est essentiel. Le peuple haïtien ne peut pas attendre un jour de plus !