Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

Pas d’hélicoptères pour les détenteurs de passeports haïtiens

25 mars 2024

Les compagnies de sauvetage aérien affirment qu’il existe des hélicoptères sur le territoire dominicain qui pourraient prendre en charge les personnes qui souhaitent évacuer d’Haïti. Le ministère de la Défense de la République a mis en place depuis le 9 Mars 2024, un plan pour évacuer les ressortissants dominicains et les membres de la diplomatie. 

Mais pendant que la frontière aérienne entre Haïti avec la République Dominicaine est officiellement fermée, un véritable circuit pour un tarif entre 15,000 à 20000$US en hélicoptère se consolide pour évacuer des ressortissants d’Haïti à l’exception de ceux qui sont détenteurs de passeports haïtiens. 

Bien que ces affirmations soient contestées par les autorités dominicaines, plusieurs compagnies de sauvetage aérien contactées par le Miami Herald ont déclaré que des dizaines d’hélicoptères sont immobilisés à Saint-Domingue dans l’attente de l’approbation du gouvernement pour leurs vols de sauvetage des personnes bloquées dans la capitale haïtienne. Les compagnies de transport contactées par des dizaines de personnes souhaitant fuir déposent quotidiennement des pétitions auprès du gouvernement dominicain depuis le début de la crise, mais celles-ci restent sans réponse.

La situation est encore pire pour les ressortissants haïtiens, qui se voient signifier qu’ils ne sont pas du tout autorisés à embarquer sur des vols à destination de la République dominicaine, selon les employés des compagnies de sauvetage aérien. 

La compagnie Sunrise Airways a décidé de reprendre ses vols vers Miami, état de la Floride à partir du Cap Haïtien. Mais le problème reste entier pour ceux qui habitent Port-au-Prince. Les routes nationales du Nord et du Sud sont inaccessibles et voire très risquées en raison de la violence des gangs.

“Nous n’avons pas été en mesure d’obtenir un permis nous permettant de voler en Haïti et d’en revenir”, a déclaré à Miami Herald un représentant d’une compagnie d’hélicoptères. “Il y a un processus pour obtenir l’approbation et nous n’avons pas encore été en mesure de le faire ; nous n’avons pas pu effectuer un seul vol”. 

Le département d’État américain a déclaré que près de 1 600 Américains avaient demandé de l’aide pour quitter Haïti, étant donné que les vols commerciaux des principaux transporteurs américains ont été interrompus depuis le 4 mars, lorsque des groupes armés ont pris pour cible l’aéroport international Toussaint Louverture.

Les personnels diplomatiques non essentiels de l’Union Européenne, Canada, France, États-Unis, Allemagne, République Dominicaine, ….. ont déjà évacué en hélicoptère via la République Dominicaine. 

« Le gouvernement dominicain poursuivra les déportations d’haïtiens et n’autorisera pas l’ouverture d’un camp de réfugiés, malgré la demande de l’ONU, compte tenu de la crise humanitaire dans le pays voisin », a déclaré le président Luis Abinader à la chaîne britannique BBC.

Une situation complexe pour les détenteurs de passeports haïtiens à tous les niveaux.

Sources : Miami Herald, BBCNews 

Partagez ceci avec vos proches: