Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Où sont les ministres Emmelie Prophète  et James Cadet : y aurait-il un faux en écriture publique?

ByLe Quotidien 509

7 mars 2024

L’arrêté du 6 Mars 2024, spécial #7 du Journal “Le Moniteur”, suscite l’intérêt et oblige le citoyen à se demander où se trouvent aujourd’hui les ministres Emmelie Prophète Milcé et James Cadet.

En effet, au bas de l’arrêté déclarant l’Etat d’urgence à Port-au-Prince pour une période d’un mois, il est écrit “Donné au Palais National ce 6 mars 2024 …”

Article 5.- Le présent Arrêté sera publié et exécuté à la diligence de la Ministre a.i. de la Justice et de la Sécurité Publique, du Ministre a.i. de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales et du Ministre de la Défense, chacun en ce qui le concerne. 

Au bas de l’article 5 ci-dessus, sont apposées les signatures des ministres : 

a) Patrick Boisvert a signé tant en sa qualité de Ministre des Finances a.i. que comme Premier Ministre a.i. pour Ariel Henry qui lui-même est à la fois Premier Ministre et Ministre de l’intérieur a.i. 

b) Emmelie Prophète Milcé a signé en qualité de Ministre de la Culture et de la Communication et de Ministre de la Justice a.i.

c) James Cadet a signé en qualité de Ministre de l’Environnement. 

d) Les autres ministres ont signé en leur nom propre.

On peut comprendre que les signatures utilisées soient numérisées, mais à aucun moment “Les Presses Nationales d’Haïti” ne peuvent prendre le risque de porter au bas de l’Arrêté la signature d’une personne qui n’est pas présente et encore moins porté la formule Donné au Palais National. Cet arrêté portant sur l’État d’Urgence n’en est pas un et conséquemment inopérant. 

Si c’était aussi simple, l’arrêté aurait dû être publié avec la signature numérisée de Ariel Henry pendant qu’il se trouve dans l’incapacité de retourner en Haïti “Una via electa”.

La société a vu James Cadet  au Kenya le 1er Mars signant, au côté de Ariel Henry, l’accord bilatéral autorisant le déploiement des policiers Kenyans. 

Les Haïtiens ont aussi vu Emmelie Prophète Milcé dans une activité en France le week-end dernier et plus tard refoulée par la République Dominicaine vers Miami. 

Depuis, toutes les lignes aériennes ont suspendu leurs vols sur Haïti. La République dominicaine a tout simplement fermé sa frontière aérienne avec le pays. Il est bon de demander aujourd’hui aux Presses Nationales d’Haïti où sont Emmelie Prophète et James Cadet. Ou du moins doit-on parler de faux en écriture publique ? Fraus omnia corrumpit. 

Certains se demandent aussi si le but de ce numéro spécial est pour positionner Patrick Boisvert comme remplaçant de Ariel Henry, car de toute façon les gangs armés sous le leadership de Barbecue ont mis ce gouvernement en déroute ainsi que la Police nationale d’Haïti. 

L’armée pourra-t’elle faire usage de ce faux vu que l’article 5 lui demande aussi de prendre ses responsabilités ?

Cette publication des Presses Nationales invite à se demander quels sont les ministres qui sont en Haïti et ceux qui ont le don d’ubiquité? 

Encore de la bouffonnerie en sus de l’humiliation infligée à notre pays par cette nouvelle gifle assommée à un Premier Ministre sans leadership et incompétent.

La rédaction