Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Malaise du Premier Ministre : la maladresse politique de la note de la Primature

ByLe Quotidien 509

9 juin 2024

Le samedi du 8 juin 2024  dans l’après-midi, le premier ministre Garry Conille a été admis en urgence à un hôpital de Pétion-ville suite à des problèmes respiratoires. Selon ses proches, le PM est asthmatique. 

Après avoir reporté son rendez-vous du matin sur la finalisation du gouvernement de transition avec les membres du CPT, le PM s’est rendu à l’aéroport international de Port-au-Prince pour une visite en compagnie du conseiller président Gérald Gilles. Ce dernier étant réputé proche de Garry Conille depuis la faculté  de Médecine en Haïti.

À 10:30 PM du samedi 8 juin, la Primature publie une note pour informer que l’état de santé du PM est stable. 

Tout en présentant nos vœux de prompt rétablissement au PM Conille notre journal “Le Quotidien 509” a relevé une maladresse au niveau de la rédaction du Communiqué de la Primature. Cette note voulant, peut-être, confirmer pour la population le dynamisme du PM qui a tant  travaillé pendant 7 jours pour être surmené, dépeint malheureusement un PM avec une santé fragile, non robuste telle que le réclame la besogne de la fonction de Premier Ministre.  

“Suite à une semaine d’activités intenses, le Premier ministre, SEM Garry Conille, a eu un léger malaise, dans l’après-midi du samedi 8 juin 2024, et s’est rendu à l’hôpital pour recevoir des soins.”

L’inventaire de la Primature révèle que pendant une semaine, les activités du PM communiquées par la Primature ont été intenses:

1. Samedi 8 Juin : Visite de l’aéroport international Toussaint Louverture en compagnie de Dr Gérald Gilles, Frantz Elbé et Dr Agabus Joseph ; Hospitalisation. 

2. Vendredi 7 juin :  – Rencontre avec les représentants du secteur privé des affaires ; (Laurent St-Cyr, représentant du secteur des Affaires était bizarrement une fois de plus absent) ;

– Rencontre avec les représentants de la Digicel et de la Natcom le 7 juin ;

– Le PM nomme Monsieur Jean Jul Desauguste comme son nouveau porte-parole. 

3. Jeudi 6 juin : Dr Garry Conille demande au Secrétariat Général de la Primature d’inviter tous les agents publics qui ont fourni leurs services à la Primature dans le cadre d’un contrat qui a pris fin, à restituer à l’institution tous les matériels et équipements, notamment les véhicules.

4. Mercredi 5 juin : Le Premier ministre, Dr. Conille Garry, a eu un déjeuner de travail avec les représentants des pays amis d’Haïti et d’organisations internationales.

5. Mardi 4 juin :  rencontre non médiatisée ni reportée par la Primature.

6. Lundi 3 Juin : le PM a reçu son ampliation. Le PM ai Patrick Boisvert lui a remis les clefs de la Résidence Officielle (R.O). 

7. Dimanche 2 Juin : visite avec le Directeur Général de la Police Nationale Frantz Elbé au Centre-Ville et aux déplacés logés transitoirement au  Lycée Marie Jeanne.

8. Samedi 1er juin : Le PM arrive à Port-au-Prince. 

Dans sa note, la Primature confirme que “la situation est stable pour l’instant, la Primature et le PM remercient les Conseillers-Présidents pour leur visite et saluent la population pour ses marques d’affection. (FIN de rappels)”

Ce relevé des activités du PM démontre bien qu’il n’a pas encore attaqué les chantiers urgents et les besoins réels du peuple haïtien. Sa première semaine n’est que le commencement des différentes rencontres et négociations avec le CPT pour finaliser son gouvernement. Après cette étape, il y aura l’investiture du nouveau gouvernement suivie de l’installation du Premier ministre par son prédécesseur. Tout de suite après la prise totale de fonction, viendront les nouvelles et ardues négociations pour les autres postes de direction et celles de la diplomatie aujourd’hui très décriée.  

Malheureusement, le choix des mots utilisés par la direction de communication de la Primature, sous entend que le Premier Ministre ne peut avoir un calendrier de travail trop chargé à cause de sa santé chancelante et ses chroniques crises d’asthme.

Si, suite à une semaine chargée en activités ordinaires le PM est victime de malaise même léger (les médecins disent qu’il n’existe pas de léger malaise), il est légitime pour la population de se demander que se passera-t-il après 2 ou 3 semaines de dur labeur. L’équipe de communication doit se ressaisir et donner un contenu et une saveur plus politiques à ses Communiqués qui ne doivent laisser aucun doute dans ses expressions. 

Cet accident de santé du PM nous rappelle que la dégradation du climat sécuritaire dans la région métropolitaine de Port-au-Prince a contraint plus de 31 hôpitaux, centres de santé et dispensaires à fermer leurs portes.

C’est du moins ce qu’a indiqué un rapport de la Direction sanitaire de l’Ouest (DSO) du MSPP en mai dernier. A quelque chose malheur est bon. La question sanitaire qui ne souffre d’aucun préjugé se révèle être une des grandes priorités de l’heure. Que serait-il arrivé si le malaise du PM soulevait la nécessité d’un centre spécialisé? Si la sophistication médicale n’est pas encore à l’ordre du jour chez nous, le ministère de la Santé publique doit au moins penser à la réponse aux urgences médicales et à la facilitation des accès à l’Assurance Santé. La santé est le premier des biens et la soupape de vie d’un peuple. 

La rédaction