Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

12 juin 2024

Suivez-nous

Les stocks alimentaires du PAM pourraient s’épuiser à la fin de ce mois

ByLe Quotidien 509

17 avril 2024

L’annonce a été faite par Stéphane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lors de son point de presse quotidien jeudi dernier.

« Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé avoir intensifié son aide alimentaire en Haïti, mais prévient que ses stocks alimentaires pourraient s’épuiser d’ici à la fin du mois », a indiqué Dujarric.

Il affirme que l’organisation ne dispose que de quoi nourrir 175 000 personnes pendant un mois.

M. Dujarric évoque entre autres la fermeture, depuis environ un mois, du principal port et de l’aéroport d’Haïti international Toussaint Louverture, à Port-au-Prince, et souligne que cela a perturbé l’acheminement des fournitures vers Haïti.

Depuis le début de la crise actuelle, le PAM affirme avoir fourni une aide d’urgence à plus de 500 000 personnes, notamment des repas chauds pour les personnes vivant dans des abris temporaires à Port-au-Prince.

Le PAM informe aussi qu’il a distribué une aide en espèces et des repas scolaires dans les villes de provinces.

Parallèlement, soutient Dujarric, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), la violence des gangs perturbe l’accès à la santé des haïtiens dans la capitale.

Il fait remarquer que l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) est fermé depuis le 30 mars, alors que l’hôpital universitaire de la paix, qui est le plus grand hôpital public en activité, est débordé.

M. Dujarric évoque aussi la situation du personnel et des ambulances qui peinent aussi à accéder aux zones contrôlées par les gangs.

Pour ce qui est de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), ils continuent, ajoute le porte-parole, de soutenir les hôpitaux en leur fournissant du matériel et des médicaments.

En ce qui concerne l’UNICEF, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et leurs partenaires, ils ont, depuis le 1er mars, ont livré plus de 4,5 millions de litres d’eau potable dans 29 sites de la capitale.

La Rédaction

Avec les Nations Unies