Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

Les États-Unis vont réimposer des sanctions pétrolières au Venezuela

17 avril 2024
Joe Biden and Donald Trump Photographer: Bloomberg

Les États-Unis reconduisent les sanctions pétrolières contre le Venezuela. Washington estime que le président Nicolas Maduro n’a pas respecté les engagements électoraux signés l’année dernière à la Barbade pour organiser des élections libres.

Selon l’administration Biden, le président vénézuélien Nicolas Maduro n’a pas pleinement respecté l’accord électoral signé à la Barbade en octobre 2023. Les sanctions américaines sont donc maintenues. Le département de Trésor va laisser expirer la licence qui autorisait l’achat de pétrole et de gaz vénézuélien.

Cette licence avait été accordée pour une durée de six mois par Washington pour encourager Nicolas Maduro à respecter cet accord signé avec l’opposition sous l’égide des États-Unis. 

Mais l’inéligibilité de la principale candidate de l’opposition a été confirmée. Maria Corina Machado n’est donc pas autorisée à se présenter à la présidentielle de juillet prochain et ce n’est pas tout : sa suppléante, ainsi que plusieurs figures de l’opposition et de la société civile ont été arrêtés.

« Bien que les autorités vénézuéliennes aient respecté certains engagements clés, elles n’ont pas été à la hauteur dans plusieurs domaines », a déclaré un haut responsable de l’administration Biden sous condition de l’anonymat. Celle-ci précise néanmoins que cette sanction n’est pas une décision finale, laissant ouverte la possibilité de sa levée au cas le Venezuela parvienne à organiser des élections libres d’ici juillet.

Les entreprises auront jusqu’au 31 mai pour se conformer à ces sanctions, ont indiqué ces responsables. « Nous n’allons pas nous arrêter, avec ou sans licence », a réagi le ministre vénézuélien du Pétrole.

Avec RFI lire l’intégralité

Partagez ceci avec vos proches: