Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

22 juin 2024

Suivez-nous

Léon Charles se défend, accuse et rectifie 

ByLe Quotidien 509

26 février 2024

Accusé par le juge Walther W. Voltaire comme complice dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, l’ancien chef de police, Léon Charles, a remis sa démission comme représentant d’Haïti à l’OEA pour pouvoir se défendre aisément. 

Ayant qualifié l’ordonnance du juge comme étant une ordonnance de la Honte, Léon Charles a apporté certaines précisions, a rectifié et a accusé à l’émission de Le Point sur Télé Métropole. 

D’emblée, il pointe du doigt Pierre Espérance.  

Pierre Espérance du RNDDH est nommé par Charles comme quelqu’un qui est impliqué jusqu’au cou dans l’assassinat du président Jovenel Moïse. Il le présente comme un menteur notoire et aussi comme celui qui a comploté avec le juge Noelcius pour la rédaction de ce fameux mandat contre le président pendant qu’il était légalement en exercice en 2019. 

Ayant été au courant des planifications sur l’assassinat du président depuis l’affaire Tibois, Léon Charles a déclaré avoir informé lors le président Jovenel Moïse qui lui a dit qu’il était déjà au courant ainsi que l’ambassadrice des États Unis Michele Sison qui lui a répondu “don’t worry about it” (Ou pa bezwen enkyete ou pou sou, Mwen pa kwè nan bagay sa). 

Le massacre de la Saline est la continuité du coup d’état avorté de Tibois le 7 Février 2021, affirme l’ancien directeur général ai de la PNH. 

Joseph Felix Badio l’a appelé 17 fois la nuit de l’assassinat du Président selon les relevés téléphoniques mais il n’avait pas répondu à son appel. 

Pierre Espérance l’avait aussi appelé, il n’avait pas répondu. 

Dimitri Hérard responsable de l’USGPN lui avait passé le téléphone (un yo-yo kana) pour parler aux éventuels assassins, il avait refusé de prendre le téléphone. 

Jacques Sincère, responsable des Opérations avait aussi insisté. Le DG a déclaré qu’il ne comptait pas parler pas à des bandits. Son objectif était de boucler le périmètre pour que les assaillants ne s’échappent pas. 

Léon a réaffirmé que c’est lui qui avait autorisé Vladimir Paraison à voler au secours du Président suite à ses appels de détresse. Ce dernier faisant aussi partie de son Cabinet. 

A la question du journaliste Wendell Théodore lui demandant s’il croit que l’international a participé dans l’assassinat, il a clairement répondu que selon ses informations le commanditaire vient d’Haïti. 

L’ancien chef de police selon les informations qu’il détient et qu’il pourra partager pendant la bataille juridique pour laver son nom et son honneur croit que ce sont les gardiens du “Système” qui ont assassiné le président Jovenel Moïse dans la nuit du 6-7 juillet 2021.

Il rejette les conclusions faites à son encontre par le Juge Walther Voltaire, sans pour autant nié ses responsabilités comme Chef de la Police lors. 

La Rédaction 

Partagez ceci avec vos proches: