Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

Le Niger a jugé « illégale » la présence américaine sur le territoire

ByLe Quotidien 509

16 mars 2024
Cette capture d'écran vidéo de l'ORTN - Télé Sahel le 31 juillet 2023 montre le colonel-major Amadou Abdramane lisant une déclaration à la télévision nationale. © AFP -

Selon le colonel-major Amadou Abdramane, l’accord de coopération serait « une simple note verbale », « unilatéralement imposée » par Washington. Le document contraindrait le Niger à payer ses factures liées aux taxes des avions américains, ce qui coûterait plusieurs milliards, selon le porte-parole. Niamey se plaint également de n’avoir aucune information sur les opérations américaines, tout en ignorant leurs effectifs et matériels déployés.

Ainsi, le membre du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) a jugé « illégale » la présence américaine sur le territoire nigérien. Cette décision fait suite à la visite, entre mardi 12 et jeudi 14 mars, d’une délégation américaine de haut niveau à Niamey. Une rencontre « sans respect des usages diplomatiques » et « imposée », selon Amadou Abdramane.

Les échanges auraient porté sur la transition en cours et le choix des partenaires étrangers. D’après le colonel-major, les Américains auraient accusé Niamey d’avoir signé des accords secrets, que ce soit dans le domaine militaire avec la Russie, ou sur l’uranium avec l’Iran. Le porte-parole a ainsi dénoncé une « attitude condescendante et la menace de représailles » des Américains. De quoi « saper les relations » et « miner la confiance entre nos gouvernements », a-t-il dit.

Amadou Abdramane a rappelé que ces partenariats étrangers respectaient le droit international, alors que le 26 juillet dernier, après le coup d’État, Washington avait suspendu « unilatéralement et brusquement » sa coopération militaire avec le Niger. La décision de ce samedi 16 mars sonne ainsi comme une mesure de représailles de Niamey.

Avec RFI