Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

25 juin 2024

Suivez-nous

Le gouvernement canadien a investi plus de 42,4 millions de dollars dans une société de prêt kenyane qui a fait faillite 

31 janvier 2024

L’Institut de financement du développement du Canada, FinDev, a été mis en cause pour avoir investi plus de 6,8 milliards de shillings kenyans (42,4 millions d’USD) dans une société de prêt kenyane.

Selon les rapports, FinDev a investi les fonds dans la société de prêt sans retour sur investissement.

En tant qu’institution financée par le gouvernement, FinDev faisait partie du plan canadien visant à stimuler les investissements dans les pays en développement comme le Kenya.

Le gouvernement canadien a commencé à investir dans le pays en 2017 et a continué à financer son fonctionnement au fil des ans. Cependant, l’investissement n’aurait pas généré les revenus escomptés.

Les rapports indiquent que FinDev a également acheté des actions d’une valeur de 2,5 milliards de shillings kenyans (15,4 millions de dollars américains) dans la société kenyane en 2020.

Toutefois, après cet achat, la trajectoire de l’entreprise a pris un tournant inattendu, perdant plus de 4 milliards de shillings kényans (25 millions d’USD) à la suite de la pandémie.

Selon les rapports, le gouvernement canadien n’a pas expliqué pourquoi les actions ont été achetées avec l’argent des contribuables et pourquoi davantage de fonds ont été acheminés vers la société de technologie et de prêt malgré les pertes qu’elle a générées.

Malgré les pertes et l’impossibilité d’atteindre le seuil de rentabilité, FinDev aurait investi 4,4 Ksh (27 millions USD) dans la société en août de l’année dernière.

Angela Rodriguez, responsable du marketing chez FinDev, a expliqué que la décision d’acheter des actions était motivée par la considération du rendement financier.

Elle a également révélé un plan de sortie de l’investissement en 2024.

“FinDev a simplement noté qu’il pourrait y avoir une sortie potentielle de l’investissement en 2024”, a-t-elle déclaré, comme le rapporte Rebel News. 

Avec le média Kenyans 

Partagez ceci avec vos proches: