Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

Le fondateur américain d’un orphelinat haïtien a abusé sexuellement de quatre garçons, selon le procureur

28 janvier 2024

Michael Geilenfeld est accusé d’avoir voyagé de Miami à Haïti “dans le but d’avoir un comportement sexuel illicite avec une personne de moins de 18 ans”.Le fondateur américain d’un orphelinat haïtien a forcé quatre garçons qui vivaient dans l’institution à se livrer à des actes sexuels il y a plus de dix ans, a déclaré un procureur vendredi.

Michael Geilenfeld, 71 ans, est un “prédateur sexuel dangereux, manipulateur et rusé” qui, pendant des décennies, s’est attaqué à des enfants pauvres alors qu’il travaillait à l’étranger en tant que missionnaire. C’est ce qu’a déclaré Jessica Urban, procureur de la section “Exploitation des enfants et obscénité” du ministère de la Justice, lors d’une audience de détention devant le tribunal fédéral de Denver.

C’est la première fois que les autorités divulguent les détails de l’enquête qui a conduit à l’inculpation de Geilenfeld, le 18 janvier, en Floride, pour abus sexuels sur des enfants. Mme Urban, qui s’exprimait par l’intermédiaire d’une vidéo, a présenté les éléments de preuve à l’appui de son argument selon lequel M. Geilenfeld ne devrait pas être remis en liberté sous caution dans le cadre de l’instruction de son dossier. Elle a déclaré que les autorités craignent que lui ou ses partisans tentent d’intimider les victimes pour les empêcher de témoigner contre lui.

Le juge de première instance Scott Varholak a retardé sa décision, déclarant qu’il avait besoin de plus d’informations sur la situation de Geilenfeld au Colorado, où il a été arrêté le week-end dernier.

Selon l’acte d’accusation, les abus ont eu lieu entre novembre 2006 et décembre 2010, période durant laquelle Geilenfeld dirigeait l’orphelinat St. Joseph’s Home for Boys. L’accusation est assortie d’une peine maximale de 30 ans d’emprisonnement.

M. Varholak s’est dit préoccupé par le fait qu’il ait fallu tant de temps au gouvernement pour poursuivre M. Geilenfeld, et il s’est interrogé sur l’ampleur du danger qu’il représente aujourd’hui après avoir été en liberté pendant si longtemps. Il a également noté qu’un grand jury fédéral de Caroline du Nord qui a enquêté sur Geilenfeld en 2012 n’a pas émis d’acte d’accusation, ce qui, selon lui, est un fait rare.

Les autorités haïtiennes enquêtent depuis longtemps sur des allégations d’abus sexuels contre Geilenfeld et l’ont arrêté en septembre 2014 sur la base d’allégations faites contre lui par un défenseur des enfants dans le Maine, Paul Kendrick. Kendrick a accusé Geilenfeld d’être un pédophile en série après avoir parlé à de jeunes hommes qui ont affirmé avoir été abusés par Geilenfeld lorsqu’ils étaient garçons à Port-au-Prince, la capitale haïtienne où il a fondé l’orphelinat en 1985.

M. Geilenfeld a qualifié ces allégations de “mensonges vicieux et ignobles” et a bénéficié d’un non-lieu en 2015, après avoir passé 237 jours en prison en Haïti. À un moment donné, Geilenfeld et une organisation caritative associée à l’orphelinat, Hearts for Haiti, ont poursuivi Kendrick devant un tribunal fédéral du Maine. Le procès reprochait à Kendrick l’emprisonnement de Geilenfeld, l’atteinte à sa réputation et la perte de millions de dollars de dons.

Les compagnies d’assurance de Kendrick ont mis fin au procès en 2019 en versant 3 millions de dollars à Hearts with Haiti, mais rien à Geilenfeld.

Avec NBCnews

Partagez ceci avec vos proches: