Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

25 juin 2024

Suivez-nous

La CAF a finalement revu sa décision après que la FRMF ait fait appel.  

27 janvier 2024

Après les incidents entre le Maroc et la République démocratique du Congo dans l’édition 2023 de la Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire, la Confédération africaine de football (CAF) avait initialement infligé une suspension de quatre matches à Walid Regragui, dont deux avec sursis. Une sanction qui menaçait de priver Regragui de la confrontation en huitièmes de finale contre l’Afrique du Sud prévue ce mardi.

Cependant, dans un revirement de situation, la CAF a officiellement annulé cette sanction aujourd’hui. Une décision qui a été prise après avoir entendu les arguments convaincants de la Fédération Royale Marocaine de Football, qui avait fait appel de la décision.

Ainsi, la Commission d’appel de la CAF a rendu son verdict en faveur de Regragui, annulant non seulement la suspension mais également l’amende qui accompagnait la sanction initiale.

Cette nouvelle est accueillie avec soulagement par les supporters marocains, qui avaient exprimé leur inquiétude quant à l’impact potentiel de l’absence de leur entraîneur.

La Fédération Royale Marocaine de Football a salué la décision de la CAF comme une victoire pour la justice sportive et a exprimé sa gratitude envers l’instance dirigeante pour avoir pris en considération les éléments présentés lors de l’appel.

Avec l’annulation de la sanction, Walid Regragui retrouve ainsi la liberté de diriger la sélection marocaine lors de l’importantissime affrontement contre l’Afrique du Sud de ce mardi à 21h, lui qui avait manqué le dernier match du groupe F contre la Tanzanie. 

Avec lesinfos.ma

Partagez ceci avec vos proches: