Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Guy Philippe surpris, mais “sans être étonné” par le revirement de Moise Jean Charles

L’ancien sénateur élu de la Grand-Anse, Guy Philippe, a réagi à la décision du leader de « Pitit Desalin », Jean Charles Moise, de nommer une personnalité pour représenter le parti au sein du Conseil présidentiel de transition. 

L’ancien chef de la rébellion de 2004 avait de sérieux doutes sur cette information qui, selon lui, était des rumeurs. Cependant, Guy Philippe n’est pas un novice dans les stratégies politiques de Moïse qui joue toujours le double jeu politique au niveau de l’opposition et ceci depuis la présidence de Michel Martelly. 

En revanche, Guy Philippe a évoqué un message sur X réputé être celui de l’ambassadeur Russe en Haïti affirmant que la Russie n’a pas demandé à Jean Charles Moise de choisir quelqu’un pour le représenter au Conseil. Guy a rappelé, en outre, qu’au même titre que les Etats-Unis la Russie un pays impérialiste.

Cependant, dans une interview accordée le 21 Mars au journal Le Nouvelliste, Moïse Jean-Charles a expliqué que quatre pays de la Caricom ont voulu que Pitit Dessalines soit représenté au Conseil. Ce qu’il a dit refuser. Il a affirmé qu’« un grand pays » lui a demandé de débloquer la situation en désignant un membre au Conseil présidentiel.

Le 9 février 2024, l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles avait admis, sur les ondes de la Radio Magik 9, avoir fait ” une alliance conjoncturelle et contre-nature ” avec Guy Philippe pour obtenir le départ du Premier ministre Ariel Henry. 

Ariel Henry étant donc démissionnaire, l’alliance ne tient plus !

La Rédaction