Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Erreur, la police n’a pas arrêté le 3e chef de gang de Savien… qui poursuit ses exactions

ByLe Quotidien 509

5 avril 2024

Contrairement aux informations communiquées par la police jeudi, Gladymir Joseph, appréhendé dans la matinée au Cap-Haïtien (Nodr), n’est pas le 3e chef du gang de Savien connu sous le nom de « Dèdè ». Ce dernier serait d’ailleurs très actif dans son fief où son gang a tué 4 personnes et enlevé une dizaine d’autres ce vendredi matin.

Le président du Syndicat des Planteurs Visionnaires pour le Développement de l’Artibonite (SPVDA), René Charles dément que les forces de l’ordre ont appréhendé le 3e chef du gang de Savien connu sous le sobriquet de « Dèdè ».

C’est la Cellule de Presse et des Relations Publiques de la PNH qui l’avait annoncé jeudi. Gladymir Joseph a été appréhendé à l’aéroport du Cap-Haïtien alors qu’il s’apprêtait à se rendre aux Etats-Unis. Il a été autorisé à voyager dans le cadre du programme « Humanitarian parole », dit programme Biden.

M. Charles souligne que ce citoyen n’est pas celui que prétend la police. Au contraire, dit-il, le vrai « Dèdè » est toujours dans le département de l’Artibonite. D’ailleurs, fait-il remarquer, son gang a encore frappé ce vendredi matin à Moro Pèy où 4 personnes ont été tuées et une dizaine d’autres enlevées.

La porte-parole de la commission de dialogue, de réconciliation et de conscientisation pour sauver l’Artibonite, Bertide Horace, le confirme elle aussi.

Ce n’est pas « Dèdè » qui a été interpellé. La police a commis une erreur, a-t-elle souligné, ajoutant que le vrai « Dèdè » est toujours à Savien.

Elle invite les autorités et la police à prendre des mesures pour neutraliser tous les groupes armés opérant sur le territoire. Elle confirme, elle aussi, que des membres du gang « Gran Grif » de Savien dont « Dèdè » est le numéro trois, ont encore assassiné et enlevé des citoyens ce vendredi à Moro Pèy.

Pour sa part, le père Gardy Maisonneuve du SKL « Sant Karl Lévêque » estime que la police devrait présenter des excuses et dédommager le citoyen Gladymir Joseph qu’elle a présenté comme un chef de gang. Il émet des réserves quant à l’efficacité du service de renseignement de la PNH.

Il faut dire que depuis hier, Gladymir Joseph avait souligné que les forces de l’ordre s’étaient trompées en le prenant pour un gangster. Il se présente comme un petit commerçant qui gagne honnêtement sa vie à Port-au-Prince.

La police n’a pas encore réagi autour de ce dossier qui a défrayé la chronique ces dernières 24 heures.

La Rédaction