Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

22 juin 2024

Suivez-nous

EDE change à nouveau de discours, Pitit Desalin appelle à la démission de Ariel Henry

ByLe Quotidien 509

18 janvier 2024

Le parti politique EDE ne compte pas aider Ariel Henry

 « Le parti politique Ede n’envisage de signer aucun accord visant à renforcer l’insécurité, les enlèvements et la misère», telle est la position exprimée par le dirigeant de cette structure politique Claude Joseph, lors d’une conférence de presse, le mardi 16 janvier 2024. 

Dans la poursuite de la lutte pour évincer le Premier ministre Ariel Henry du pouvoir, Claude Joseph n’écarte pas de soutenir tous les mouvements pacifiques visant à contraindre le Premier ministre à la démission.

De son côté « Pitit Desalin » revient et annonce des mouvements contre le pouvoir d’Ariel Henry.

Le secrétaire général du parti « Pitit Desalin », Jean Charles Moïse, a annoncé le lancement d’un mouvement visant la destitution le Premier ministre Ariel Henry du pouvoir. Ce mouvement doit démarrer à partir du 25 janvier 2024, indique l’ancien candidat à la présidence, dénonçant le refus du gouvernement d’Ariel Henry de mettre en place un conseil électoral pour organiser les élections dans le pays.

Moïse Jean Charles qui recevait la presse dans les jardins de sa résidence à Baryè Batan, à Milo,  a déploré le refus du gouvernement de mettre en place un conseil électoral pour organiser les élections dans le pays, citant l’insécurité et les enlèvements qui se multiplient dans la plupart des départements du pays, notamment dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

L’ancien parlementaire du Nord a appelé au départ sans condition du Premier ministre Ariel Henry et de ses acolytes le 7 février 2024, dans le but, selon lui, d’atténuer les souffrances de la population haïtienne et de rétablir la paix et la tranquillité dans le pays. Moïse Jean Charles a souligné la nécessité de la collaboration de tous les secteurs du pays pour lancer ce mouvement contre le pouvoir en place.

La semaine dernière, le Leader de EDE avait présenté Ariel Henry comme un homme de consensus. Moïse Jean Charles a toujours été un proche du pouvoir malgré ses manifestations anti-gouvernementales. Aujourd’hui, on se demande ce qui s’est passé dans le couloir de la Primature ?

Partagez ceci avec vos proches: