Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

Dossier Jovenel Moïse : Sur la responsabilité pénale de Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE

19 février 2024

Nous reproduisons in texto les faits signalés par le Juge Walther W. Voltaire dans son Ordonnance se rapportant à l’ex-Première Dame Martine Moïse. Le Juge d’instruction ordonne qu’elle soit prise de corps et écrouée à la Prison civile de Port-au-Prince, si elle ne s’y trouve déjà.

Pour faciliter la lecture du document de 122 pages, Le Quotidien 509 publiera sans commentaires certains extraits de l’Ordonnance du Juge Voltaire qui a été mise en circulation sur les réseaux sociaux par le journal en ligne Ayibopost.

Sur la responsabilité pénale de Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE

Attendu que le vieil adage selon lequel si « on n’est pas vendu de l’intérieur, on ne peut pas être livré à l’extérieur (si anndan pa vann ou, deyò pa ka achte w) » semble bien pouvoir s’appliquer au cas de l’assassinat du Président Jovenel MOЇSE ;

Attendu que suite à l’assassinat du Président Jovenel MOЇSE, l’ex-première dame Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE a saisi le Parquet d’une plainte avec constitution de partie civile par requête en date du 06 octobre 2021 ;

Attendu qu’invitée à comparaître par devant notre Chambre d’Instruction Criminelle à deux reprises dont la dernière date du lundi 31 octobre 2022, la concernée a répondu aux abonnés absents et qu’ayant vu son refus de comparaître, procès-verbal de carence en a été dressé et que contre elle un mandat d’amener a été décerné en date du 25 octobre 2023 ;

Attendu que les données recueillies dans le cours de l’instruction ont convaincu notre Chambre d’Instruction Criminelle d’inculper formellement la plaignante avec constitution de partie civile ; Attendu qu’il ressort du témoignage recueilli de l’ex Secrétaire Général du Palais National Lyonel VALBRUN en notre Chambre d’Instruction Criminelle en date du 16 novembre 2023 que l’ex-première dame Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE s’était rendue au Palais National dans la soirée du lundi 05 juillet 2021, soit deux jours avant l’assassinat du Président Jovenel MOЇSE, d’où elle emportait un tas d’objets et que ce déménagement a duré près de cinq heures d’horloge, soit de dix heures du soir (05 juillet à 3 heures du matin (06 juillet 2021) ;

Attendu que cette démarche, loin d’être guidée par la seule intuition ou le fruit du hasard, se veut la chronique d’un évènement à venir, donc de l’assassinat annoncé du locataire du Palais National ; Attendu que de renchérir, l’ex Secrétaire Général du Palais National laissa entendre par devant notre Chambre d’instruction criminelle que le vendredi 09 juillet 2021, soit deux jours après l’assassinat du Président Jovenel MOЇSE, l’ex-première dame Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE l’avait appelé pour lui dire : « Jovenel pat fè anyen pou nou, fòk ou louvri buro prezidan an bay Ti Klod poul fè yon konsèy minis, li pral fè eleksyon nan twa mwa pou m ka vini prezidan, se kounya nou pral gen pouvwa » ;

Attendu que c’était suite à cet appel, poursuivit l’ex-Secrétaire Général du Palais National, qu’il avait pris la résolution de faire apposer des scellés sur la porte d’entrée du bureau du Président au Palais National ; Attendu que l’ex-première dame laissait entendre que pour s’être protégée des assaillants, elle se réfugiait sous le lit conjugal du couple présidentiel, pourtant la visite des lieux a permis à notre Chambre d’Instruction Criminelle de découvrir que tel que ce meuble est fabriqué, même un rat géant (cricetomys emini) dont la taille mesure entre 35 et 45 centimètres ne peut accéder au-dessous duquel pour s’y cacher ;

Attendu que les déclarations de l’ex-première dame relatives à l’évènement tragique de l’assassinat du Président Jovenel MOЇSE sont si entachées de contradictions qu’elles laissent à désirer et la discréditent ;

Attendu que suivant le témoignage recueilli en notre Chambre d’instruction Criminelle en date du mercredi 05 juillet 2023 du directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Haïtiens (RNDDH) Pierre ESPÉRANCE citant le Journal CNN : tantôt l’expremière dame a été atteinte de douze balles, tantôt de huit ; tantôt elle partageait la chambre avec le Président Jovenel MOЇSE tantôt elle se retrouvait avec ses enfants ;

Attendu que selon l’inculpé Joseph Félix BADIO, interrogé en notre Chambre d’Instruction Criminelle en date des jeudi 26 et lundi 30 octobre 2023, divers groupes d’intérêt se formaient au Palais National autour du Président Jovenel MOЇSE dont ils voulaient tous se débarrasser pour accaparer le pouvoir et satisfaire leurs appétits grossiers ; parmi lesquels, on compte celui constitué, entre autres, de Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE, d’Ardouin ZEPHIRIN, de Gary BODEAU et de Claude JOSEPH : au départ du Président Jovenel MOЇSE, ce dernier demeurerait Premier ministre durant la période de transition et organiserait des élections auxquelles l’ex-première dame se porterait candidate pour être élue Présidente de la République ;

Attendu que tout bien pesé, les charges concordantes et les indices d’implication de l’ex-première dame Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE dans l’assassinat du Président Jovenel MOЇSE sont suffisants, pourquoi renvoi sera ordonné contre elle.

Lire aussi et télécharger l’ordonnance

Partagez ceci avec vos proches: