Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

13 juin 2024

Suivez-nous

Démission de Ariel Henry : Tromperie des pays partenaires ou incompréhension des acteurs politiques haïtiens

ByLe Quotidien 509

1 avril 2024

Le 11 Mars 2024, le président de la Caricom Mohamed Irfaan ALLI, à la suite de la réunion avec des acteurs politiques haïtiens, des pays membres du Core groupe et le représentant du secrétaire général de l’ONU sur un consensus devant amener à la mise en place d’un Conseil présidentiel de transition, a annoncé de vive voix la démission de Ariel Henry, retenu lors à Porto Rico et l’a même remercié au nom du peuple haïtien. 

Dans la soirée, dans un message à la Nation, le Pm a.i. Ariel Henry déclare qu’il promet de démissionner seulement à l’installation d’un Conseil présidentiel de transition, la nomination de son président et d’un premier ministre intérimaire. 

Si on devait retenir avec attention le choix du temps et du verbe utilisé, la question à se poser par rapport à la grammaire élémentaire et même la tournure syntaxique du contenu, on est en droit de se demander : Ariel Henry a t-il démissionné ce 11 Mars ou a t-il promis de démissionner selon certaines conditions formelles?

La réponse est simple Ariel n’a pas encore démissionné. 

Il a même insisté pour répéter à trois reprises  le “gouvernement qu’il dirige”. Une astuce politique nuancée  réussie du Pm a.i. Ariel Henry et des pays amis qui finalement n’ont encore rien donné sinon la perception d’une forme de démission conditionnelle. Une fiction pour utiliser un terme à la mode. 

Pour prouver que Ariel est toujours aux commandes: c’est à lui que la CARICOM envoie le nom des membres du Conseil Présidentiel pour la publication au journal officiel “ le Moniteur” ;

Pour prouver que Ariel Henry est aux commandes, son équipe de communication personnelle a recommencé à republier sur X tous les communiqués de la Primature ;

Pour prouver que Ariel Henry est aux commandes ainsi que son gouvernement, le ministre des affaires étrangères Jean Victor Généus a reçu ce lundi l’ambassadeur américain Dennis Hankins, une reconnaissance sans équivoque du Gouvernement Ariel Henry, même si l’ambassade a confirmé dans la soirée que son Excellence Hankins remettra ses lettres de créance qu’au nouveau gouvernement du pays.

Pour prouver que Ariel Henry est aux commandes, il est admis qu’il reviendra à son conseil des ministres la décision et la responsabilité de doter le pays d’un conseil présidentiel de transition ;

Les acteurs politiques n’ont pas bien saisi le choix et le temps du verbe démissionner dans la déclaration de Ariel Henry. Une petite astuce politique qui leur a donné l’illusion d’une victoire, mais Ariel aidé par l’Etranger, a toujours gardé toutes ses cartes en mains.

Ariel Henry remplissant aussi le rôle de ministre de l’intérieur a.i. et Chef du CSPN est en dehors d’Haïti depuis le 27 Février 2024.

Ariel a du atterrir à Porto Rico après que son Charter ait reçu l’interdiction de se poser en République Dominicaine où l’ex PM Haïtien et neurochirurgien de carrière a été déclaré persona non grata par le Président Luis Abinader. 

Il avait épuisé un programme international qui l’a conduit en Guyane où il s’était engagé à faire les élections en août 2025 et ensuite au Kenya pour finaliser l’accord bilatéral pour le déploiement des policiers en Haïti. 

Les gangs sous le Leadership de Jimmy Cherisier Barbecue ont, pendant son absence, pris le contrôle de Port-au-Prince, exigé sa démission et l’ont empêché de retourner dans le pays en prenant aussi pour cible l’Aéroport International Toussaint Louverture.