Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

22 juin 2024

Suivez-nous

Crise en Haïti :Nayib Bukele déclare pouvoir faire le job à la place du Kenya

(FILES) El Salvador's President Nayib Bukele delivers a speech during the inauguration of the 3 de Febrero Hydroelectric Power Plant in San Luis de la Reina, El Salvador, on October 19, 2023. El Salvador's President Nayib Bukele announced on November 28, 2023, that in the next three days he will ask the Legislative Assembly for "leave of absence" to participate in the electoral campaign and seek re-election in February. (Photo by Marvin RECINOS / AFP)

Le président salvadorien Nayib Bukele a déclaré sur X qu’il pourrait résoudre le problèmes des gangs en Haïti et maîtriser l’augmentation de la violence de ces dernières semaines.

“Nous pouvons réparer cela, mais nous aurons besoin d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, du consentement du pays hôte et de toutes les dépenses de la mission pour les couvrir », a-t-il ajouté dans le même message. Le président Bukele connu pour avoir neutralisé les gangs de son pays a aujourd’hui pu ramener la Sécurité au Salvador; ce, en dépit des critiques, des sanctions des américains vis à vis des membres de son gouvernement, des dénonciations des organisations de droit de l’homme…

En janvier 2023, le vice-président Félix Ulloa a rencontré les autorités haïtiennes. À l’issue de cette réunion, il a été annoncé qu’El Salvador créerait un bureau en Haïti pour conseiller ce pays dans la lutte contre la criminalité. Mais aucun progrès n’a été réalisé à cet égard.

La semaine dernière, un chef de gang Jimmy Cherizier “Barbecue” a menacé le gouvernement haïtien de déclencher une guerre civile si son Premier ministre, Ariel Henry, ne démissionnait pas.

Un Memorandum d’Entente avec le Kenya et Haïti a été signé le 1er Mars afin de permettre au Kenya de faire le déploiement de 1000 policiers en Haiti dans le cadre de la Mission Multinationale d’Appui à la Sécurité et aussi de prendre le leadership de la mission. Suite aux dernières événements en Haïti plusieurs volontaires ont désisté sous prétexte que tous les paramètres n’étaient pas clairs. Un officiel du Kenya a informé que 400 Kenyans sont déjà prêts pour être déployés. Mais le déploiement ne sera pas fait tant que l’argent ne sera pas sur la table.

Avec El Caribe, X et autres sources

Partagez ceci avec vos proches: