Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

22 juin 2024

Suivez-nous

CPT…Arrêtez ou partez !

ByLe Quotidien 509

10 mai 2024

CPT, vous avez un mois et le peuple est « toujours en émoi » parce que vous ne faites « toujours rien » pour amender ses souffrances.

Vous passez tout votre temps à jouer à la chaise musicale, à tourner en rond comme vos prédécesseurs. Le peuple ne vous a pas élu, mais vous occupez quand même une place privilégiée- celle d’en prendre soin. Malheureusement, comme les autres, vous continuez de cracher sur sa misère. Arrêtez et sachez que les enfants d’Haïti ne sont pas des pions inertes que vous déplacez ici et là et utilisez juste pour atteindre vos objectifs mesquins ! Ce ne sont pas non plus des tremplins sur lesquels vous pouvez prendre votre élan pour mieux bondir sur les fonds de l’Etat ! Les Haïtiens sont des « humains » qui souffrent et qui espèrent ! Alors, arrêtez vos manigances car si vous représentez la Présidence, c’est parce que le peuple a besoin d’assistance ! Le peuple a assez de l’insouciance de ceux qui sont à sa tête ! Finissez avec vos réminiscences sur les anciennes pratiques de gaspillage des biens de l’Etat et revenez sur terre, sinon partez !

Mettez-vous au travail car nous sommes, malgré nous, obligés de cohabiter avec vous puisque la classe politique corrompue n’a pas mieux à offrir. Vous êtes condamnés à réussir et nous vous demandons de faire taire vos pulsions méchantes et avaricieuses qui vous poussent à ignorer l’accord que vous avez signé et à courir après un titre de Président Trimestriel. Sachez qu’aucun de vous ne sera PRESIDENT aux yeux de la population. Le Conseil est une personne morale qui occupe la Présidence et vous n’êtes que des membres de « son corps ». Aucun de vous n’existera sans l’autre, et si l’un de vous fait défection, la personne morale s’écroulera ; comprenez-le bien ! Alors arrêtez ! Travaillez ou quittez !

Vous compliquez trop les choses ! Déjà, le fait de changer de représentant tous les trois mois est une tâche difficile surtout que les femmes et hommes politiques sont obnubilés par le pouvoir et veulent tous devenir présidents. Qui nous dit que dans ces petits tours de trois mois, nous n’aurions pas à faire l’expérience de mauvais tours -puisque c’est dans vos habitudes. De surcroît, cette maladie qu’est la « présidentite » enflamme l’ego et fait perdre tout sens du réel. Ainsi, le changement des présidents- coordonnateurs s’avère porteur de complications administratives tant pour l’ensemble de la nation dans le pays et dans nos rapports avec les pays étrangers, Aveuglés par la cupidité, vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez et vous n’anticipez pas les déboires que cette « présidence tournante et tortueuse », qui déjà vous tourne la tête, causera au peuple, le vrai perdant. Nous présageons le pire.

De ce fait, nous invitons les femmes et hommes sérieux et sensés du pays à quitter leur zone de confort pour porter secours à la nation car la barque continue de couler. Oui, qu’ils servent la nation gratuitement. C’est se cacher la tête dans le sable que d’attendre quoi que ce soit du CPT. Mais, nous ne pouvons pas le laisser seul sinon nous coulerons tous. Il est nécessaire de combler le vide qu’ils ont déjà commencé à créer en prêtant main forte selon notre expertise. « Men anpil chay pa lou » (l’union fait la force) ne doit pas être un slogan associé à un certain milieu politique, ou même une devise, mais plutôt un sursaut, un réveil citoyen, une décision personnelle qui nous porte à nous mettre ensemble pour sauver Haïti. Nous ne pouvons plus être des spectateurs passifs : Nous l’avons été et notre passivité nous a menés à la catastrophe.

Réveillons-nous et ressaisissons-nous. L’heure est au support, à la contribution et à la collaboration – non pas au secteur politique pourri, ni au CPT moribond mais au pays. Le CPT, s’il ne meurt pas, peut se rétablir certes, mais ce ne sera pas de par lui-même mais à cause du sang nouveau offert par les citoyens de la nation. 

Unissons-nous pour planifier la conférence nationale qui nous permettra d’identifier les étapes qui nous conduiront à une paix durable et un regain du sens de la patrie. Ensemble, trouvons un consensus qui contrôlera cette escalade de la violence, et travaillons à une reconstruction du tissu social pour arriver au rétablissement économique qui réduira peu à peu les inégalités criantes. Enfin, travaillons pour Haïti et dépassons-nous. Haïti ne peut plus attendre…

N’avons-nous pas une seule mère, Haïti ? Pourquoi donc être infidèles à la nation ? Nous n’avons pas reçu un héritage de servitude pour être encore sous le joug des étrangers mais un héritage de liberté. Alors, faisons front commun pour sortir des ténèbres et rendre témoignage à nos aïeux.

Dr. Winie E. Robin

camelotlancelot@yahoo.com

Conférence Nationale : Sauver Haïti

10 Mai 2024

Partagez ceci avec vos proches: