Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

25 juin 2024

Suivez-nous

Conflit Hamas et Israel : les États-Unis détruisent un drone de l’Iran

13 avril 2024

Le conflit entre Israël et le Hamas s’étend à la région, samedi 13 avril. Téhéran a annoncé dans la soirée avoir lancé une “vaste” attaque “de drones et de missiles” contre Israël. Alors que des détonations ont été entendues dans le ciel de Jérusalem et plusieurs villes de l’Etat hébreu, les Etats-Unis aident l’Etat hébreu à se défendre. Selon Franceinfos, un officiel américain a confirmé à la chaîne ABC News que les forces américaines ont détruit des drones iraniens. De son côté, le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a réuni son cabinet de guerre. 

“Tout pays qui ouvre son espace aérien pour une riposte d’Israël recevra une réponse ferme’’, prévient Téhéran, selon une déclaration du ministre iranien de la Défense, Mohammad Reza Ashtiani

La Mission permanente de l’Iran auprès de l’Onu a appelé les États-Unis à ‘’rester à l’écart’’ du conflit avec Israël.

Ce qu’il faut savoir :

Le Hezbollah libanais, allié de l’Iran, a lancé des “dizaines de roquettes” sur le Golan. Alors que le mouvement terroriste libanais, allié de l’Iran, a visé le territoire syrien annexé par Israël en 1981, les sirènes d’alerte ont retenti dans le kibboutz de Snir, au nord de l’Etat hébreu, précise le quotidien Times of Israel.

Israël, le Liban et l’Irak ferment leur espace aérien. L’Etat hébreu a fermé son espace aérien depuis 23h30 (heure de Paris) et dénoncé une “escalade grave et dangereuse”, selon le porte-parole de l’armée israélienne. L’Irak et le Liban, pays frontaliers de l’Iran, ont aussi annoncé la fermeture de leur espace aérien et la suspension du trafic aérien.

La communauté internationale réagit. La Maison Blanche a réitéré le soutien des Etats-Unis au “peuple d’Israël”, et promis de continuer de soutenir la “défense” du pays. 

En décidant d’une telle action sans précédent, l’Iran franchit un nouveau palier dans ses actions de déstabilisation et prend le risque d’une escalade militaire”, a affirmé Stéphane Séjourné, le ministre des Affaires étrangères français, sur X.

 L’Italie suit “avec attention et préoccupation” la situation au Proche-Orient, déclare son homologue italien, Antonio Tajani, sur le même réseau social. “Personne ne veut voir de nouveau bain de sang”, dit de son côté le Premier ministre britannique, Rishi Sunak.

Les écoles israéliennes fermées pour raisons de sécurité. Avant même l’attaque iranienne,Israël avait décidé, à compter de dimanche, premier jour de la semaine en Israël, que “les activités d’enseignement, les voyages et les sorties” scolaires ou périscolaires sont suspendues, a déclaré dans une allocution vidéo le porte-parole de l’armée, Daniel Hagari. Benyamin Nétanyahou, avait assuré qu’Israël s’était préparé à “l’éventualité d’une attaque directe de l’Iran”

Avec Franceinfos

Partagez ceci avec vos proches: