Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Condensé d’informations : Arab au Pénitencier, interdiction de départ pour des agents de l’UDMO, Jovenel Moïse, Kenya, opérations policières 

ByLe Quotidien 509

18 février 2024

« Arab » transféré au Pénitencier national

Le militant politique Mertil Marcelin alias Arab a été transféré au pénitencier national, le vendredi 16 février 2024.

Cette décision fait suite à son audition par deux parquetiers au commissariat de Delmas 33. Accusé d’incitation à la violence et d’association de malfaiteurs, entre autres, il avait été arrêté aux Cayes, le lundi 12 février dernier.

Le commissaire du gouvernement de la juridiction a ordonné son transfert à Port-au-Prince jeudi dernier. 

Mandat d’amener contre le policier qui a agressé le Commissaire du gouvernement du Cap-Haïtien

Agression physique sur la personne du commissaire du gouvernement du Cap-Haitien, Me Charles Édouard Durand : Un mandat d’amener a été émis contre le policier Maxen Jean.  

Voies de fait suivies de coup au préjudice du Commissaire du gouvernement du Cap sont entre autres les faits reprochés.

Le mandat porte la date du mercredi 14 février 2024. Une interdiction de départ a été aussi décernée contre les policiers Maxen Jean et Bencarry Janvier. 

Un membre actif du gang de Canaan interpellé par la Police à Jacmel

La Police du Sud-Est a procédé à l’interpellation du nommé Patrick Dimanche, “alias Tirès”, membre actif du gang de Canaan, lors d’une intervention policière effectuée, à Jacmel, le dimanche 11 février 2024.

Originaire de Pestel, commune située dans le département de la Grand’Anse, Patrick Dimanche a avoué avoir été impliqué dans l’assassinat du policier Étienne Echo. 

Par ailleurs, il a déclaré qu’il s’est réfugié à Jacmel, à la suite de la mort de Petit-Frère, alias “Black”, et de ” Le Plus Haut”, ainsi connus, tous deux membres dudit gang.

Une manifestation de l’opposition étouffée dans l’œuf à Port-au-Prince

L’opposition au pouvoir du Premier ministre Ariel Henry n’a pas réussi sa manifestation à Port-au-Prince, le jeudi 15 février 2024.

Si des dizaines de militants s’étaient rassemblés au carrefour de l’aéroport, aux côtés de quelques politiciens qui les avaient appelés à manifester, la Police n’a pas pris du temps à intervenir et disperser la foule à coups de grenades lacrymogènes avant même que les manifestants aient fait leur premier pas sur la route de Delmas.

Ainsi, trop peu pour résister, la manifestation qui visait à réclamer le départ d’Ariel Henry qui s’accroche au pouvoir, a été étouffée dans l’œuf. 

L’association des greffiers ANAGH dénonce la bastonnade du Commissaire du gouvernement du Cap-Haitien par les agents de UDMO

L’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH), lève la voix pour dénoncer l’agression physique des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) sur la personne du commissaire du gouvernement du Cap-Haitien, Me Charles Edouard Durand, dans la nuit du 13 février 2024. 

Le président de l’ANAGH Martin Ainé qui condamne cet acte de toutes ses forces,  souhaite que le Parquet se saisisse du dossier et défère les coupables par devant le tribunal de droit commun.

Une date gardée secrète pour le déploiement de la Mission multinationale en Haïti

Une date a déjà été fixée pour l’arrivée dans le pays de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMSS) et l’accord de réciprocité haïtiano-kenyan devrait être signé d’ici peu. 

C’est ce qu’a annoncé le Gouvernement haïtien dans son rapport sur la réunion de planification de l’arrivée de la force internationale, tenue à Washington les 12, 13 et 14 février 2024. 

Des responsables haïtiens, kenyans et américains ont notamment discuté de la planification, du calendrier de déploiement et de la signature des documents administratifs entre Haïti et le Kenya.

Mort suspecte d’un inspecteur de la Police kenyane aux Etats-Unis

 Walter Nyankieya Nyamato est le nom d’un inspecteur en chef de la Police kényane retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel, aux Etats-Unis d’Amérique, le mardi 13 février 2024. 

Ce dernier faisait partie d’une délégation kényane présente à Washington pour participer à la rencontre tenue du 12 au 14 février, sur la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMSS) en Haïti. 

Une enquête américaine a été rapidement ouverte, ont annoncé plusieurs médias kényans.

Assassinat de Jovenel Moise : Le pasteur Christian Emmanuel Sanon inculpé pour conspiration

 Assassinat de Jovenel Moise : le pasteur haïtiano-américain Christian Emmanuel Sanon, 65 ans, qui a engagé d’anciens soldats colombiens pour le protéger en Haïti alors qu’il aspirait à remplacer le président Jovenel Moïse, est inculpé de conspiration en vue de kidnapper ou tuer l’ancien président haïtien, selon une mise à jour de l’acte d’accusation déposée, le mercredi 14 février 2024, devant le tribunal fédéral de Miami.

Sanon avait précédemment été inculpé pour conspiration en vue de faire entrer illégalement des gilets pare-balles en Haïti pour les Colombiens, en violation des lois américaines sur l’exportation, et pour avoir planifié une “expédition militaire contre une nation amie”, en violation de la Loi de neutralité des États-Unis.

L’acte d’accusation modifié déposé par les procureurs fédéraux à Miami place Sanon dans le complot mortel qui a conduit à l’assassinat de l’ancien président haïtien.

Saisie de marijuana : Un jamaïcain et un haïtien arrêtés dont un Jamaïcain par la Police du Cap-Haïtien*

La Police du Cap-Haïtien a procédé, le mardi 13 février 2024 aux environs de 11hrs du soir, à l’arrestation de Mitchell Winston Evan, originaire de la Jamaïque, d’un haïtien et à la saisie des substances assimilées à la marijuana, dans la zone dénommée ” Fort Saint-Michel.

Étant à bord d’un véhicule immatriculé TQ 16409, stationnant au bord de la mer, accompagné de Lebrun Amos et d’un jeune, âgé de 21 ans, le nommé Mitchell Winston Evan s’est jeté dans l’eau avec le véhicule, en voyant l’arrivée de la patrouille de la Brigade d’Intervention du Cap-Haïtien. Tandis que Lebrun Amos, propriétaire d’un hôtel situé à la Commune de Limonade, a eu le temps de prendre la fuite. 

Par ailleurs, la BI/CAP, renforcée par des agents de la Garde-Côte et supportée par des autorités judiciaires, a procédé à la saisie de 192,5 kg de substances assimilées à la marijuana, retrouvées à l’intérieur dudit véhicule. 

Selon les informations dont dispose la Police du Cap-Haïtien, le jeune de 21 ans a déjà versé une somme d’argent à Amos Lebrun afin de lui permettre de voyager à bord d’un bateau qui devait venir chercher les soixante dix-huit paquets de marijuana saisis par les agents de l’ordre.  

Pour l’instant, le jamaïcain et l’haïtien sont placés en garde à vue en attendant les suites judiciaires nécessaires.

L’ambassade américaine se félicite du lancement de l’UTEC en Haïti

L’ambassade américaine à Port-au-Prince annonce que les États-Unis et Haïti ont « franchi une étape clé vers le lancement d’une Unité transnationale d’enquête criminelle (UTEC) à Port-au-Prince pour répondre aux besoins urgents d’Haïti en matière de sécurité ».

« Nous avons signé un accord cette semaine à Homeland Security Investigations-Hq pour établir une UTEC visant à poursuivre les activités des gangs et d’autres crimes au niveau international », a écrit l’ambassade sur son compte X. 

L’accord a été signé entre le directeur adjoint des opérations internationales du Service d’enquêtes sur la sécurité intérieure des États-Unis (HSI), David J. Magdycz, et la ministre de la Justice a.i, Emmelie Prophete-Milcé, au siège du HSI à Washington D.C., le 13 février, pour établir officiellement l’unité transnationale d’enquête criminelle (UTEC).

La Rédaction