Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

25 juin 2024

Suivez-nous

BRH : Crédits accordés dans le cadre des programmes incitatifs

29 mai 2024


En 2023, la qualité du portefeuille de crédit s’est détériorée, les conditions sécuritaires ayant négativement impacté le chiffre d’affaires des entreprises avec des effets induits sur la solvabilité des débiteurs du système. Ainsi, le coefficient d’arrérage du système bancaire a affiché une hausse, passant de 6,67 % en septembre 2022 à 8,51 % en septembre 2023, avec un pic de 11,85 % en mai 2023. Par ailleurs, les provisions pour créances douteuses ont représenté 79,38 % des prêts improductifs bruts, soit un repli de 10,13 points de pourcentage par rapport à septembre 2022.

Cette situation s’est accompagnée de la réduction significative du nombre de comptes de prêts, lequel est passé de 91 733 en 2021 à 79 508 en 2022 pour se chiffrer à 69 098 en 2023. Face à ces constats, la BRH a pris un ensemble de dispositions à travers la circulaire 115-3, allant du moratoire sur les remboursements de capital à la restructuration des prêts devenus improductifs, en vue de limiter les impacts de la dégradation du climat des affaires sur la stabilité du système financier.

CRÉDITS ACCORDÉS DANS LE CADRE DES PROGRAMMES INCITATIFS DE LA BRH

 Différentes initiatives ont été mises sur pied afin d’apporter un soutien particulier aux secteurs porteurs de croissance. Il s’agit de facilités accordées par la Banque centrale, à travers les intermédiaires financiers, pour stimuler l’activité économique. Au terme de l’exercice 2022-2023, les crédits accordés dans le cadre de ces programmes se sont élevés à 12,37 milliards de gourdes. Le secteur immobilier a été le plus grand bénéficiaire avec un portefeuille de 3,173 milliards de gourdes représentant 26,16 % du total. S’ensuivent les crédits octroyés aux zones franches industrielles, qui ont totalisé 3,022 milliards de gourdes, équivalant à 24,91 % de l’encours.

Le montant attribué aux entreprises tournées vers l’exportation s’est établi à 2,437 milliards de gourdes, soit une pondération de 20,42 %. L’enveloppe allouée au secteur agricole a totalisé 1,661 milliard de gourdes, soit 13,69 % de l’encours total. Les crédits accordés au secteur touristique et hôtelier, ainsi qu’au programme de promotion de développement d’immobiliers, se sont établis respectivement à 791 et 747 millions de gourdes, ce qui représente 6,52 % et 6,16 % de l’enveloppe.

Source BRH

Partagez ceci avec vos proches: