Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Aucun soldat américain ne foulera le sol d’Haïti

ByLe Quotidien 509

5 mars 2024
UN soldiers from Brazilian Battalion 2 (BraBatt 2) patrol in Port-au-Prince August 11, 2011. Brazilian Defense Minister Celso Amorim is considering a withdrawal of the peacekeepers from the United Nations Mission for Stabilization in Haiti (MINUSTAH), citing a slowdown in the Brazilian economy. Picture taken August 11, 2011. REUTERS/Swoan Parker (HAITI - Tags: POLITICS MILITARY)

L’administration Biden n’enverra pas de troupes américaines en Haïti pour aider la police nationale à répondre à une crise sécuritaire qui évolue rapidement, alors qu’un front uni de chefs de gangs a mené des attaques contre le principal port maritime, les aéroports et les prisons du pays, a déclaré un responsable de la Maison Blanche au Miami Herald. 

Cette décision intervient après 72 heures de communication frénétique entre les responsables diplomatiques américains et haïtiens, qui ont évoqué la possibilité d’un déploiement d’urgence des forces spéciales américaines pour répondre à la crise, craignant qu’une mission internationale de sécurité prévue de longue date et dirigée par le Kenya ne soit pas prête à se déployer à temps pour répondre à la crise.

“Les États-Unis n’envoient pas de troupes américaines en Haïti pour soutenir les opérations de sécurité de la police nationale haïtienne”, a déclaré un responsable du Conseil national de sécurité.

“Nous mobilisons d’urgence tout le soutien que la communauté internationale et nous-mêmes pouvons apporter immédiatement à Haïti, en particulier à la police nationale haïtienne.

Nous mobilisons d’urgence tout le soutien que la communauté internationale et nous-mêmes pouvons apporter immédiatement à Haïti, en particulier à la police nationale haïtienne, afin qu’elle soit en mesure de rétablir la sécurité dans l’intérêt de la population.

Extrait d’un article de Miami Herald