Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

Ariel Henry : « Le PM tweeté de fait … Juif errant en fait » !

ByLe Quotidien 509

8 mars 2024

Sim te Konnen toujou dèyè ! (Si je savais vient toujours trop tard). Le « PM par tweet » ne savait pas qu’il n’y avait rien à faire que de se rendre à l’évidence quand l‘oncle déclare à ses domestiques : « Les carottes sont cuites ». Le pauvre, il doit se sentir comme un fauve en taule.

Trop grisé, il ne voulait pas entendre raison. Il a ignoré les multiples rappels ou alertes. Il a foncé tête baissée et pour le moment, il ne peut plus relever la tête car le coup de massue venant de l’oncle est si fort qu’il est sur le point d’avoir un accident cardio- vasculaire.  Malheureusement, le neurochirurgien étant indisponible, ne peut pas sauver le PM humilié et décontenancé qui est prisonnier du blanc et la risée de tous.

Il veut à tout prix revenir, non pas pour sauver le pays qui descend encore plus rapidement aux enfers mais parce qu’il n’avait pas encore mis de « l’ordre dans ses affaires ». 

Devenir itinérant du jour au lendemain est déconcertant, déprimant, angoissant surtout lorsqu’on sait qu’on a pris le soin d’entasser des billets verts et qu’on anticipe qu’ils vont profiter à d’autres. Bourik travay bay chwal galonen. (L’âne a semé et c’est le cheval qui jouit de la récolte). Par contre, cet « âne » n’a pas travaillé, il a toujours fait semblant en multipliant les voyages, et ce dernier déplacement lui fait voir de toutes les couleurs.

Il doit avoir fait quelque chose de très grave pour qu’il « soit fouetté » de la sorte. C’est sûr qu’il a toujours donné à ses patrons tout ce qu’ils voulaient, alors quelle erreur a été commise et qui a déplu ? Est-il l’instigateur de ces récents jours d’horreur que vivent les habitants de Port au- Prince et qui ont débuté avec l’explosion chez Mgr. Dumas ? Et s’il est l’auteur, a-t-il perdu le contrôle et cela irrite ses tuteurs ? A-t-on des preuves irréfutables de son implication dans l’assassinat de l’ancien Président, alors qu’il avait nié toute participation à ce coup ? Serait-on remonté jusqu’à lui en retraçant des billets qui ont servi au paiement de rançons ? S’est-il montré hardi en faisant des alliances avec les ennemis jurés de l’oncle ?

Bref, et vous rats qui l’entourent, n’essayez surtout pas de quitter clandestinement le navire, car le peuple vous a à l’œil. Vous avez déjà infesté toute la capitale, alors restez là où vous vous trouvez. Vous avez entendu parler de la punition infligée à votre pantin et il se peut que vous tentiez de vous repositionner, de rechercher des alliances ! Caméléons, vous qui troubliez la population, là vous êtes troublés, n’est-ce pas ? Sachez que le peuple vous a vomis en même temps que votre guignol ; alors il n’y a qu’une sortie -la sortie déshonorable que vous avez contribué à mettre en place.

Vous étiez bien équipés pour profiter des biens de l’État et pour jouir des privilèges. Vous avez fermé les yeux sur les malheurs du peuple que vous avez utilisé pour vous retrouver au timon des affaires- bien mauvaises fussent-elles. Vous pensiez que vous étiez « un gazon qui resterait toujours vert » ! Malheureusement, les herbes et surtout les mauvaises que vous êtes, périssent toujours et elles ne sont bonnes qu’à être jetées au feu qui les consume. Le « feu » des gangs que vous avez dorlotés n’est pas trop loin. Vous le savez bien puisque les malfrats comme vous reconnaissent bien leurs semblables.  Bientôt, vous serez traqués si vous ne l’êtes pas déjà et comme le vent dissipe la fumée vous serez dispersés. Malheur à vous qui n’anticipez pas la justice qui vient d’en haut …C’est le moment d’assumer les conséquences !

Les membres de la population ont pris l’odeur de la boue dans laquelle vous barbotez et ils ont la nausée ; ils vous ont vus à l’œuvre et vous répudient à cause de vos mauvaises œuvres. Le méchant en vous leur a fait du mal ; vous les avez condamnés à courir de maison en maison, de quartier en quartier, de ville en ville sans manger ni boire.

Entre autres, avez-vous remarqué comment le « PM tweeté » a vécu ses derniers jours – non lapsus :ces derniers jours? En juif errant, il a marché dans les chaussures de la pauvre population qui n’a pas où reposer la tête. Pour cette dernière, c’est dans son propre pays ! Mais lui, c’est de pays en pays, de nation en nation, d’aéroport en aéroport. Repoussé comme un chien enragé, le misérable, il vit des moments difficiles, exécrables. C’est le cas de dire « Bat chen, tann mèt li » (Attendez-vous à répondre devant le propriétaire du mauvais traitement infligé à son chien) … Et c’est valable pour vous aussi.

Femmes et hommes de sang, dont les mains sont couvertes du sang innocent de nombreux individus- jeunes et vieux- qui ont péri durant les attaques malhonnêtes de vos amis les gangs, comment osez-vous croire que le peuple oublierait ? Vous avez sorti la carte du dialogue de vos manches en plusieurs fois juste pour pérenniser vous manigances. C’est bientôt votre tour d’aller au diable, de vider les lieux bande de diables. 

En effet, il est plus que temps ! Le peuple a besoin de respirer et votre présence pollue l’air. Le peuple veut que la justice triomphe et elle triomphera en commençant avec vous. Le « petit napoléon » qui vociférait qu’il était le défenseur du peuple alors qu’il s’est monté être le défenseur de ses poches au prix de bon nombre d’innocents tués, ne peut plus se présenter devant lui pour l’inciter à prendre les rues. La seule façon d’apparaitre devant la population, est au moment de comparaitre au tribunal. Vous avez fait piètre figure devant ce peuple défiguré par les souffrances que vous lui avez faites subir. Maudits soyez -vous ! On a tort de former un gouvernement avec des menteurs, des voleurs, des corrupteurs, des conspirateurs, des fossoyeurs de la nation …et c’est ce que vous êtes !

Le peuple demande une rupture avec les choses anciennes, c’est-à- dire le système que vous maintenez ; il réclame la sécurité pour circuler sans angoisse et sans inquiétude ; il recherche l’équité, la justice, le respect de ses droits, donc il n’y a pas de place pour vous. Le peuple vous balaie car vous avez sali la patrie, la nation. Le vin est tiré mesdames et messieurs les clowns, il faut le boire jusqu’à la dernière goutte. Vous avez préparé votre lit. Couchez- vous !

Et vous, Ô mon peuple, que votre cœur ne se trouble point ! Soyez proactifs ! Préparez un dossier en compilant les plaintes, les évidences, les preuves et/ou les pièces à conviction contre tous ceux qui actuellement sont au pouvoir et qui ont « fait leur beurre sur votre dos » ; tous ceux qui ont pillé les caisses de l’État et qui sont actuellement les acolytes du juif errant, doivent répondre de leurs méfaits. Ne les laissez pas partir et ne leur faites aucun mal. Ils doivent rester au pays pour purger la peine proportionnelle à leurs crimes et pour restituer au pays tout ce qu’ils lui ont pris. Ouvrez les yeux et contrôlez vos émotions. Préparez un plan pour assurer que le pays ne retrouve pas dans un vacuum, dans un vide… « Pa kité two ta bare nou. Pi bonnè se granm maten » (Ne procrastinez pas. Ne pas remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui ou plus tôt sera le mieux.) Quand il fait plus noir, c’est un nouveau jour qui va poindre. 

Courage ! Il n’y a pas de Pâques sans un vendredi saint !

Dr. Winie E. Robin

camelotlancelot@yahoo.com

Conférence Nationale : Sauver Haiti

6 Mars 2024