Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

25 juin 2024

Suivez-nous

Ariel Henry au Kenya est accueilli par le ministre de l’environnement du pays 

29 février 2024

“Nous avons eu l’honneur d’accueillir au Kenya, à l’aéroport Jomo Kenyatta International Airport (JKIA), le Premier ministre haïtien, M. Ariel Henry” a annoncé aujourd’hui le ministre de l’environnement du Kenya Zachariah Njeru sur son compte X. 

Dr Ariel Henry est dans le pays pour la convention de haut niveau de la Sixième Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA-6) et aussi pour divers engagements informe le ministère de l’environnement de ce pays. Il a été par la suite conduit auprès du Président William Ruto à la Maison d’Etat. 

En effet, la Primature avait annoncé que le PM de facto Ariel Henry, après la 46ième réunion ordinaire des chefs d’Etat de la Caricom, se rendrait au Kenya pour finaliser le déploiement des policiers dans le cadre de la mission multinationale d’appui à la sécurité.

Une mission qui est toujours l’impasse car la Haute Cour du Kenya a déclaré ce déploiement anticonstitutionnel. Les États-Unis et le président du Kenya William Ruto travaillent pour sceller un accord bilatéral permettant ainsi ledit déploiement. 

A Georgetown, en Guyane, le Premier ministre haïtien Ariel Henry a accepté d’organiser des élections générales au plus tard le 31 août 2025, a annoncé mercredi la Communauté des Caraïbes (CARICOM) à l’issue du sommet. 

Le Premier ministre des Bahamas, Philip Davis, a déclaré qu’afin d’atteindre cet objectif, le bloc régional de 15 membres, connu sous le nom de CARICOM, dirigera une équipe d’évaluation soutenue par les Nations unies, les États-Unis, le Canada et l’Organisation des États américains, afin d’aider à la planification des élections en Haïti. La commission devra présenter un rapport à la communauté d’ici le 31 mars 2024, a-t-il déclaré.

M. Davis a déclaré que l’engagement électoral pris par M. Henry constituait “un pas important dans la bonne direction” vers le rétablissement d’un gouvernement et d’une autorité constitutionnels en Haïti.

La Communauté des Caraïbes, a-t-il ajouté, prévoit également d’inviter des Haïtiens de premier plan à participer à une réunion.

Les différentes missions de la Caricom pour faciliter le dialogue et les négociations entre le pouvoir Henry, l’opposition et la société civile n’ont pas porté fruits jusque là. Pourrait-on espérer aujourd’hui un miracle avec un PM qui n’a plus aucun mandat pour rester à la Primature ? 

Cette commission internationale de support à la planification des élections haïtiennes sera t’elle bien vu par la population et les acteurs politiques qui conteste la légitimité de Ariel Henry à la Primature. 

25 heures de négociation entre Ariel Henry et la Caricom pour aboutir à des promesses ! 

Combien d’heures et de mois de négociation seront nécessaires pour convaincre les acteurs haïtiens qui n’ont plus confiance ?

Pour combien de temps le peuple haïtien devra t’il faire face seul aux gangs armés et à la crise humanitaire ?

L’accord du 21 décembre avait prévu que Ariel laisse le pouvoir le 7 Février 2023. Une promesse qui n’a pas été tenue. Il suffit donc d’espérer cette fois-ci. Une fois de plus.

La rédaction

Partagez ceci avec vos proches: