Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

12 magistrats écartés, Chaire du créole, Martine Moïse, Léon Charles, Arab en prison, Canada, Ariel Henry et ses chantiers,…

25 février 2024

12 magistrats écartés du système judiciaire haïtien

Trente (30) magistrats ont été certifiés, douze (12) autres non certifiés pour des motifs divers, dont “absence d’intégrité, rançonnement de justiciablese et étude académique déficiente”.

Selon le procès-verbal des opérations de certification transmis à la ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Emmelie Prophète Milcé, dix-huit dossiers nécessitent une enquête approfondie.

En réaction des associations de magistrats ont salué ce travail du Conseil Supérieur du pouvoir judiciaire.

C’est le cas de l’Association Professionnelle des Magistrats qui se félicite de la poursuite du processus de certification des magistrats par le CSPJ. Le président de l’APM, Marthel Jean Claude, dit prendre acte de cette décision.

Saluant le travail des magistrats certifiés, il les encourage de continuer de faire preuve de probité en vue du renforcement du système judiciaire.

Une chaire du créole haïtien lancée au sein de la faculté de droit et des sciences économiques

Le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, l’Académie du Créole Haïtien et l’Université d’Etat d’Haïti entre autres, ont lancé le mercredi 21 février 2024, une chaire de la langue créole au sein de la faculté de droit et des sciences économiques de l’Université d’Etat d’Haïti.

Cette chaire lancée à l’occasion de la journée internationale des langues maternelles, vise à intégrer le créole dans le système judiciaire haïtien afin de favoriser la compréhension des justiciables.

Outre la formation des professionnels de la Justice, cette chaire projette aussi de traduire les documents de Justice en créole afin de faire respecter les droits linguistiques des justiciables.

Le gouvernement lance le projet de construction de 20 nouvelles écoles


Le Premier ministre Ariel Henry a organisé le jeudi 22 février 2024, une importante réunion de travail sur un projet de construction immédiate de 20 nouveaux établissements scolaires publics dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. C’est ce qu’a annoncé la Primature dans un communiqué de presse, précisant que 12 communes seront touchées par ces travaux.
« Ces travaux participent de l’engagement du gouvernement à renforcer les services en éducation dans plusieurs zones de l’aire métropolitaine, en y construisant des infrastructures éducatives modernes et de qualité », précise le document.

Le Canada promet 80.5 millions de dollars canadiens pour le déploiement de la MMSS

Le gouvernement canadien octroie 80,5 millions de dollars à la Mission Multinationale d’Appui à la Sécurité (MMAS) en Haïti. C’est la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mélanie Joly qui en a fait l’annonce lors de sa participation à une rencontre spéciale sur Haïti organisée, le jeudi 22 février, à Rio de Janeiro, au Brésil. La ministre Joly a également annoncé une aide de 42,5 millions de dollars pour des projets de soutien aux problèmes les plus urgents du pays.
Le coup de la venue de la Mission Multinationale d’Appui à la Sécurité (MMAS) en Haïti devrait couter entre 515 et 600 millions de dollars, estime un haut responsable de l’administration Biden se basant notamment sur les données communiquées par le Bureau de la gestion et du budget.


Le Juge Al Duniel Dimanche recadré

Dans une correspondance en date du 22 février 2024, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a demandé au juge Al Duniel Dimanche de s’abstenir de tout acte d’instruction rappelant à ce dernier que son mandat était arrivé à terme depuis le 29 janvier 2023. Le même jour le magistrat Dimanche a ordonné l’apposition des scellés sur le bureau central du CNE dans le cadre de l’instruction du dossier de détournement des matériels de l’institution.

La Mairie du Cap-Haïtien compte démolir des maisons dans la ville

La Mairie du Cap-Haïtien de concert avec le Ministère des Travaux Publics Transport et Communication entame cette semaine une opération de démolition de maisons à Cité « Chauvel », à l’entrée Sud de la ville.

Cette mesure prise à l’approche de la saison pluvieuse vise à protéger les riverains contre les inondations, selon le maire adjoint de la commune, Patrick Almonor.
Toutefois, ce dernier n’est pas en mesure de fixer une date pour l’achèvement des travaux.

Haïti satisfaite des retombées de la réunion de Rio

Une délégation conduite par le ministre des affaires étrangères, Jean Victor Généus, a pris part, le jeudi 22 février 2024, à une rencontre spéciale sur Haïti déroulée, à Rio de Janeiro, au Brésil.

Cette réunion organisée en marge du sommet des ministres des Affaires Etrangères du G20 a été présidée par le Secrétaire d’état américain Antony Blinken.

Il s’agit de recueillir des fonds pour la Mission Multinationale de Soutien à la sécurité en Haïti (MMSS). La rencontre a été un vrai succès, se réjouit le Ministère des Affaires Etrangers haïtien dans une note publiée dans l’après-midi du jeudi.

Léon Charles quitte son poste

Dans une correspondance adressée au ministre des affaires étrangères, le mercredi 21 février 2024, Léon Charles, a annoncé sa démission en tant que représentant permanent d’Haïti auprès de l’Organisation des États américains (OEA).

L’ancien Directeur général de la Police Nationale d’Haïti (PNH) dit avoir pris cette décision afin de pouvoir « se défendre contre les accusations inclues dans l’ordonnance du juge Walther Wesser Voltaire ».

Des anciens parlementaires dans le couloir de la Justice

L’ancien sénateur des Nippes, Nenel Cassy était dans le carré du juge instructeur Jean Wilner, le jeudi 22 février 2024, dans le cadre de l’enquête en cours sur sa fausse déclaration de patrimoine et son enrichissement illicite.

L’ancien élu du département des Nippes a été autorisé à rentrer chez lui après environ 3 heures d’audition. Il était accompagné de son avocat M. Jean Renel Francen.
Quant à l’ancien sénateur Joseph Lambert, il est attendu au carré du juge Merlan Belabre, le vendredi 1e mars 2024.

L’ancien élu du Sud-Est devra répondre aux questions du magistrat instructeur dans le cadre du dossier de détournement des quatre véhicules appartenant au sénat de la République.

Moise Jean Charles veut, une nouvelle fois, fouler le macadam

La mobilisation anti gouvernementale se poursuit. Lors d’une conférence de presse, le jeudi 22 février 2024, le parti politique « Pitit Desalin » annonce sa volonté de fouler pour une énième fois le macadam à Port-au-Prince, dans le cadre d’une grande manifestation antigouvernementale.

Moise Jean Charles appelle ses partisans à manifester le dimanche 25 février prochain, dans la capitale haïtienne.

Cette manifestation qui partira du Carrefour de l’aéroport doit se rendre devant les locaux de l’ambassade du Canada, à Delmas, où le leader du parti Jean Charles Moise délivrera son message.

La plateforme politique Résistance Démocratique somme le Premier ministre Ariel Henry de quitter la Primature


Dans cette sommation adressée au locataire de la primature, le mercredi 21 février 2024, les responsables de la RED accordent un délai d’un jour franc au Premier ministre Ariel Henry pour quitter la Primature, arguant que, depuis le 7 février dernier, le neurochirurgien est en situation d’usurpation de titre et ne peut, en conséquence, engager l’administration publique.

« Ariel Henry doit donc quitter la Primature dans le délai imparti », selon ces derniers.
Ils menacent de prendre des mesures pour contraindre le locataire de la primature à démissionner s’il persiste à rester au pouvoir.


Nouvelle restriction de visas américains contre les opérateurs favorisant la migration irrégulière

Le département d’État a annoncé, ce mercredi, une nouvelle politique de restriction des visas visant les opérateurs de transports qui facilitent la migration irrégulière vers les États-Unis.

Dans un communiqué en date du 21 février 2024, le département d’Etat déclare que cette politique cible notamment les propriétaires, les cadres et les hauts fonctionnaires des compagnies de vols charters, de transport terrestre et maritime qui fournissent des services de transport destinés principalement aux personnes ayant l’intention de migrer de manière irrégulière vers les États-Unis.

« Cette nouvelle politique renforce et remplace la politique dénommée Nicaragua 3C sur les vols charters publiée en novembre 2023 », précise le document.

Des partisans de Cholzer Chancy manifestent pour exiger sa libération

Des partisans de l’ancien député de la circonscription d’Ennery, Cholzer Chancy étaient, une nouvelle fois, dans les rues de la commune d’Ennery, le mercredi 21 février 2024, pour exiger sa libération.

Le coordonnateur de l’organisation dénommée « Ayiti Ann fèl », Junior Archille Beril, initiateur de ce mouvement qualifie de kidnapping l’arrestation de l’ancien président de la chambre basse. Il appelle les autorités judiciaires à entendre la voix de la raison.

Cholzer Chancy est écroué au Pénitencier national depuis environ 4 semaines, dans le cadre de l’affaire relative au détournement de matériels au Centre National des Equipements (CNE).

Assassinat de Jovenel Moise : Martine Moise réagit

Les avocats de la veuve du président Jovenel Moise, Martine Moise dénonce la publication de l’ordonnance du juge instructeur Walther Wesser Voltaire sur les réseaux sociaux.

Dans une correspondance adressée au Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince en date du 19 février écoulé ces derniers émettent des doutes quant à l’intégrité du système judiciaire et l’authenticité du document. Dans cette correspondance, la veuve inculpée dans l’assassinat de son mari, souligne que cette copie de l’ordonnance publiée sur les réseaux sociaux est dépourvue de certains éléments essentiels comme la signature du juge instructeur et le sceau de son cabinet.

Ainsi, l’ex-première Dame écrit au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Edler Guillaume, pour des éclaircissements.

16 morts dans des circonstances troublantes à Marigot

Drame à Grand Quartier de Seguin, dans la commune de Marigot : les corps sans vie d’au moins 16 personnes ont été découverts à l’intérieur d’une maison. Ces individus qui sont, pour la plupart, membres d’une même famille assistaient aux funérailles d’un proche.

Des autorités sanitaires et judiciaires se sont rendues sur les lieux pour déterminer les causes de ces décès.

10 000 déplacés internes en une semaine en Haïti

10 mille personnes ont été contraintes d’abandonner leurs résidences suite aux attaques armées perpétrées par des gangs dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, révèle l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), soulignant que ces données ont été collectées suite aux attaques survenues dans les communes de Carrefour, Cité Soleil et Tabarre depuis le 5 février dernier.

Le rapport concerne les communes de Cité Soleil, Tabarre et Croix-des-Bouquets ainsi que dans les quartiers limitrophes comme: Terre-Blanche, Terre-Noire, Blanchard, Duvivier et des quartiers de la commune de Carrefour : La Grenade, Rivière-Froide, qui sont actuellement victimes d’attaques.
La majorité, soit 60 %, se sont réfugiées chez des proches en familles d’accueil, environ 40 % se sont installées dans des sites tels que des écoles, des églises, ou d’autres espaces vides où elles peuvent se réfugier, révèle l’OIM.


Des proches du président Jovenel Moise inculpés dans son assassinat

Le juge instructeur Walter Wesser Voltaire, en charge du dossier de l’assassinat de Jovenel Moise a rendu son ordonnance, le 25 janvier écoulé 2024.

A la surprise générale, des proches de l’ancien président assassiné figurent sur la liste des inculpés.

Dans son ordonnance la magistrat Walter Wesser Voltaire demande de renvoyer par devant le tribunal criminel 51 personnalités dont l’épouse du président Moise, Martine Moise, son ancien Premier ministre Claude Joseph, l’ex ministre Gonzague Day et l’ex Directeur général de l’Agence Nationale des Aires Protégées (ANAP), Jeantel Joseph.

Le Premier ministre Ariel Henry et l’ancien sénateur Antonio Chéramy ont été mis hors des liens d’inculpation.

Interdiction de départ contre les policiers ayant participé à la bastonnade du Commissaire du gouvernement du Cap-Haitien

Des interdictions de départ ont été émises contre les policiers Bencarry Janvier et Maxen Jean, tous deux affectés à l’UDMO/ Nord.
Dans une correspondance adressée au responsable de la Direction de l’Immigration et de l’Emigration, le Parquet du Cap-Haitien lui informe que des mandats d’amener ont été émis contre ces policiers pour agression physique contre la personne du commissaire du gouvernement de ladite juridiction.
Voies de fait suivies de coups et blessures, association de malfaiteurs et tentative d’assassinat sont les principaux faits reprochés à ces policiers.
Le coordonnateur général du Syndicat National des Policiers Haïtiens, Lionel Lazarre prône une entente entre le chef du Parquet du Cap-Haitien et les policiers fautifs, question d’éviter un conflit ouvert entre la police et la justice.
De son côté, le président de l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens Martin Ainé souligne qu’il n’y a pas d’entente possible sur ce point. Le syndicaliste réclame l’application de la loi contre les agents de l’ordre qui ont agressé le CG du Cap-Haitien.

En prison le militant politique Marcelin Myrtil accuse André Michel

Le militant politique, Marcelin Mertyl écroué au pénitencier national confie que la bataille pour la libération d’Haïti ne va pas s’arrêter en dépit de la répression du gouvernement d’Ariel Henry. S’exprimant depuis sa cellule, Arab révèle que la révolution sera concrétisée sitôt qu’il soit remis en liberté.

Dans l’intervalle, le militant politique pointe du doigt le porte-parole du secteur démocratique et populaire, Me André Michel, qui a son avis, exerce de la pression sur la justice afin qu’il puisse écoper d’une peine de 10 ans d’emprisonnement.

Partagez ceci avec vos proches: