Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

12 juin 2024

Suivez-nous

L’ex-DG de la PNH Léon Charles, souhaite dénoncer les Vrais chefs des gangs

ByLe Quotidien 509

22 avril 2024
Leon Charles Ancien DG ai PNH

Le dimanche 21 Avril 2024, l’ancien chef de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, a publié un message sur X qui a provoqué des vives réactions de la part des internautes.

“Ou monte gang pou metew prezidan, jete prezidan, touye prezidan. Jodia gang yo vire zam ou te bali yo kont ou. Épi se karikom ak kenya wap tann pou Jere pouvwaww. Ou finn fou net. Men sonje! Ou ka fe tout bagay ak yon epe, sof chita sou li. LC red!”

En français « Vous avez équipé les gangs pour devenir un président, pour renverser un président, pour assassiner un président. Aujourd’hui les gangs ont tourné vos propres armes contre vous. Et maintenant, vous attendez la Caricom et le Kenya pour gérer votre pouvoir, vous êtes complètement fous. Vous pouvez tout faire avec une épée sauf sous vous asseoir dessus. LC, ferme à la barre »

Une déclaration qui a obligé certains internautes à demander à Monsieur Charles de quoi il parle, de qui il parle. Pourquoi il ne cite tout simplement pas le nom. Ou est-ce qu’il a la mémoire courte ?

Certains lui ont rappelé être actuellement inculpé dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse,  D’autres que les gangs ont pris cet essor pendant qu’il était chef de la Police Nationale d’Haïti. Son leadership au sein de la PNH n’a pas donné de résultats, les policiers ont été offerts comme de la viande fraîche aux bandits.

L’ex-député Déus Deronneth, lui a dit qu’il est soit une victime soit un complice.

Moïse Garçon, du Nouvo Kontrapèp, lui a demandé d’aller droit au but car le pays est en danger.

L’animateur Carel Pedre a aussi rappelé que « Tout sa fèt pandan ou te direktè lapolis la? E ou telman byen travay. Yo voye w al reprezante peyi a nan OEA. Ou rèd vre wi! »

« Tout cela s’est passé alors que vous étiez directeur de la police ? Et vous avez si bien travaillez qu’on vous a envoyé représenter le pays à l’OEA. Vous êtes un homme terrible ! »

L’ancien président de la Police Nationale, Léon Charles détient des informations capables de changer les paradigmes dans cette terreur qu’imposent les bandits et gangs armés en Haïti depuis plus de trois (3) ans.

L’ancien DG a.i. est prêt à se libérer, il lui manque simplement l’autorité morale pour entendre sa déclaration et ses confessions.

Qui est Léon Charles

En novembre 2020, Léon Charles revient quinze ans après à la tête de la PNH, remplaçant Normil Rameau.

Il avait aussi déjà dirigé la PNH au lendemain de la chute de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, le 29 février 2004. Il a passé seize mois à la tête de l’institution policière avant d’être muté, au poste de ministre-conseiller à l’ambassade d’Haïti à Washington. Le gouvernement de transition dirigé par Gérard Latortue reprochait à Léon Charles son incapacité à ramener le calme dans la capitale avec le déclenchement, le 30 septembre 2004, de l’ « Opération Bagdad » au cours de laquelle plus d’un millier de personnes, dont une cinquantaine de policiers, ont été tuées. Des gangs armés contrôlaient Cité-Soleil, les quartiers de Bel-Air, Sans-Fil, Delmas 2 ou encore Solino (extrait du Nouvelliste).

Il a démissionné le 21 octobre 2021 comme DG ai de la PNH et a repris son poste de représentant d’Haiti à l’ONU. Inculpé par le juge Walter W. Voltaire dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, il a remis sa démission afin de pourvoir se défendre en toute liberté le 22 février 2024.

La rédaction