Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

17 juin 2024

Suivez-nous

La Conférence des Évêques Catholiques n’a mandaté personne au sein du Conseil Présidentiel

ByLe Quotidien 509

18 mars 2024

Dans une note de presse publiée ce 18 mars et signée par les 10 évêques de l’Evêque Catholique, la CEH a informé n’avoir mandaté personne au sein du Conseil présidentiel transitoire.

“Pour pouvoir garder la distance morale qui lui permet de remplir sa mission prophétique, la CEH n’a mandaté personne pour représenter l’Eglise catholique au sein du Conseil Présidentiel ni d’aucune structure de gouvernement. Nous souhaitons néanmoins que les pourparlers en cours débouchent sur une véritable entente patriotique inclusive et durable dans l’intérêt de tout le peuple haïtien, qui aspire tant à la paix et à un mieux-être.

En attendant la mise en place des organes institutionnels qui doivent mener à terme la transition, nous invitons tous les Haïtiens sans distinction à ne pas alimenter la violence, car « la violence engendre la violence, la haine engendre plus de haine et la mort plus de mort. » Chaque destruction fait régresser ou retarder Haïti dans sa marche vers le progrès que nous souhaitons tous. « Chaque mort violente commise contre un être humain est une blessure dans la chair de l’humanité; chaque mort violente nous diminue en tant que personnes. » (Pape François). Mettons donc fin à ces actes violents qui engendrent de nombreuses souffrances.” Lit-on dans la note de presse de la CEH.

Cette note de presse vient après la signature de Mgr Pierre André Dumas pour le secteur religieux au bas du document s’intitulant  “Consensus Politique pour une transition ordonnée pour rétablir la Sécurité, freiner l’effondrement et créer les conditions de réalisations d’élections acceptables”  que l’Evêque d’Anse à Veau a signé le 09 Mars 2024 conjointement avec l’équipe de Montana, Fanmi lavalas, En Avant, …. 

La CEH encourage les efforts de tous les secteurs et de toutes les forces vives de la Nation en vue de trouver un dénouement à la crise actuelle et rétablir la paix et la sécurité pour tous les fils et toutes les filles de la Nation haïtienne, en dotant le pays d’une forme de gouvernement inclusif de transition.