Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

22 juin 2024

Suivez-nous

Comment Haiti et ses pays amis contournent la décision de la Haute Cour sur le déploiement des policiers kenyans 

Une haute délégation conjointe du Ministère de la Justice et de la Sécurité et de la Police Nationale d’Haïti était en mission à Washington dans le cadre des derniers préparatifs de la Mission Multinationale d’Appui à la Sécurité a informé la PNH. 

La délégation haïtienne était dirigée par la Ministre de la Justice et de la Sécurité publique Emmelie M. Prophète, assistée du Directeur Général de la Police Nationale Frantz Elbé. Le Sous-Secrétaire d’Etat Brian Nichols, des Assistants Secrétaires d’Etat Todd Robinson et Barbara Feinstein et des autorités kenyanes, représentées par l’Assistant Conseiller à la Sécurité Nationale Joseph Boinett, ont participé au lancement des ateliers de travail à Washington DC, États-Unis d’Amérique, le lundi 12 Février 2024, en présence d’autres officiels américains et des délégués des pays ayant manifesté leur intention de participer à l’effort international en faveur d’Haiti. 

Ces ateliers portent sur la finalisation du processus de déploiement de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti dans les prochains jours.

Cependant, dans une décision rendue le 26 janvier 2024 par le juge de la Haute Cour Chacha Mwita, il a été noté que le Conseil de sécurité nationale et le NPS n’ont pas le pouvoir de déployer la police en dehors du Kenya. Ce déploiement est à l’encontre de la constitution de ce pays. 

Pour contourner cette situation, le président du Kenya, William Ruto, et des pays amis d’Haiti notamment les États-Unis travaillent sur un accord bilatéral entre les deux pays pour le déploiement des policiers kenyans en Haïti. 

Malgré le fait les Nations Unies aient autorisé cette mission multinationale d’appui à la sécurité, l’argent n’est pas encore collecté par les pays donateurs. Le congrès américain a aussi des doutes sur les stratégies de cette mission. 

Or, le Kenya veut voir l’argent d’abord avant tout déploiement quand bien même la formation des premiers policiers kenyans a été bouclée. 

La Rédaction 

Partagez ceci avec vos proches: