Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

24 juin 2024

Suivez-nous

CARICOM : Ariel Henry fait partie du problème déclare le PM Gaston Browne

27 février 2024

Le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne, a déclaré le lundi 26 Février que le dirigeant intérimaire d’Haïti, Ariel Henry, devait “s’effacer” et permettre une transition politique afin de faciliter une solution à la crise dans le pays.

Comme M. Henry, M. Browne fait partie des dirigeants de la Communauté des Caraïbes (Caricom) qui participent au quarante-sixième sommet ordinaire de l’organisation, à Georgetown en Guyane.

S’adressant aux journalistes en marge du sommet, M. Browne a déclaré que la présence de M. Henry au sein du gouvernement haïtien faisait “partie du problème”.

“Nous sommes d’avis que M. Henry doit faire la transition et devenir un intermédiaire honnête”, a déclaré M. Browne, ajoutant que le premier ministre haïtien n’avait “pratiquement aucune légitimité”.

M. Henry, qui a terminé son mandat le 7 Février dans le cadre d’un accord politique conclu le 21 décembre 2022, reste au pouvoir et a promis d’organiser des élections lorsque la situation en matière de sécurité le permettra.

“Il a lui-même déclaré qu’il ne voulait pas rester. Donc, s’il est vraiment un président intérimaire, il ne devrait avoir aucun problème à trouver un accord de partage du pouvoir avec les autres acteurs politiques d’Haïti”, a insisté M. Browne.

L’année dernière lors de la 45ième réunion ordinaire, le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne avait même déclaré que le moment est venu pour Ariel Henry “d’être magnanime et de déclarer publiquement au peuple haïtien que lui et d’autres membres de son gouvernement ne participeront pas aux élections lorsqu’ils les convoqueront ». Le PM de la Dominique avait aussi renchéri. 

Toutefois le PM Browne a déclaré qu’il restait optimiste quant au fait que le sommet de la Caricom s’achèverait sur une proposition “positive” concernant Haïti et que les réunions tenues jusqu’à présent avaient été “franches”.

Les dirigeants des Caraïbes ont rencontré le premier ministre haïtien à Georgetown hier, et une autre réunion a eu lieu plus tard dans la journée avec des représentants du Canada, de la France et des États-Unis.

Avec Diario Libre et autres sources combinées. 

Lire aussi 

CARICOM : Le sort d’Haïti est scellé, Ariel Henry ne remettra le pouvoir qu’après des élections crédibles, libres et équitables. – Le Quotidien 509

Partagez ceci avec vos proches: