Le Quotidien 509

Plus de prévisions: Meteo a 25 jours

14 juin 2024

Suivez-nous

Ariel Henry espère rapidement le déploiement des policiers Kenyans 

ByLe Quotidien 509

2 mars 2024

Aujourd’hui 1er mars 2024, les gouvernements kényan et haïtien ont signé un Mémorandum d’Entente (MOU) portant sur la coopération entre les deux pays en matière de police et de sécurité, sur une base de réciprocité a informé la Primature. Il est vrai qu’on doute aujourd’hui de la capacité réelle d’Haïti à rendre cette réciprocité, tenant compte des défis multiples auxquels la Police Nationale fait face tant du point de vue effectif qu’en équipements et/ou matériels. 

Ce MOU a été paraphé par le ministre de l’environnement, James Cadet pour Haïti et le ministre de l’intérieur Kithure Kindiki pour le Kenya, à la résidence officielle du président, en

présence du Président William RUTO et du Premier ministre Ariel HENRY. Savoir pourquoi, un mémorandum relatif à la Sécurité publique et à une mission d’appui à la PNH est signé par le Ministre de l’environnement reste un énigme pour plus d’un.  

Cette signature répond à une exigence contenue dans la décision de la Haute Cour du Kenya selon la note de la Primature et lève également le dernier obstacle juridique pour la prise en charge par le Kenya pour le déploiement de la Mission Multinationale de Support à la Sécurité autorisée par la Résolution 2699 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. 

Le PM Henry souhaite que le déploiement se fasse dans les meilleurs délais en vue de soulager les souffrances des haïtiens qui sont terrorisés par l’action des gangs armés.

Ces derniers depuis le 29 février ont investi les rues de la capitale. L’aéroport international Toussaint Louverture et l’aéroport domestique Guy Malary ont essuyé des tirs, les lignes aériennes ont du annuler leurs vols, des commissariats ont été brûlés, un Inspecteur de Police a été lynché à Bon repos, les écoles ont du renvoyer les élèves, des blessés, …. c’est le chaos total à Port-au-Prince. Le chef de gangs G9 famille et alliés Jimmy Cherisier “barbecue” a demandé à Ariel de ne pas rentrer de son voyage. L’ensemble des gangs armés se sont unis contre Ariel Henry sous la dénomination Viv Ansanm. De plus, il demande aux policiers et militaires de le rejoindre dans sa bataille qui prendra le temps qu’il faut. 

La date de retour de Ariel Henry n’est pas encore officielle. La population est inquiète. 

La rédaction